Décès de Zoubeda: « Ce cas devrait servir de leçon à nos gouvernants qui devront être capables d’organiser les évacuations »

C’est avec une grande tritesse que j’ai appris le décès de Zoubeda, une petite atteinte d’une maladie à sa naissance. Faute de services médicaux compétents pour traiter son cas dans notre pays, seule une évacuation rapide aurait sauvée sa vie. Malgré le SOS de sa famille et nombreux de nos compatriotes pour rassembler 50.000€ exigés par le consulat de France pour espérer un visa, la cagnote a mis du temps, et n’a pas atteint la somme demandée pour assurer ses soins. Nous apprenons aujourd’hui sa mort avec beaucoup d’émotions et de peine.
Ce cas devrait servir de leçon à nos gouvernants qui devront être capables d’organiser les évacuations pour les malades qui ne peuvent pas se soigner dans notre pays, dans le cadre de partenariat sanitaires avec d’autres pays amis.

Puisse dieu l’accueillir dans son paradis.
                       Salim Saadi

                 Président Al-qamar

3 commentaires sur Décès de Zoubeda: « Ce cas devrait servir de leçon à nos gouvernants qui devront être capables d’organiser les évacuations »

  1. Mon très cher saym Boum,
    Tu dis que les comores sont indépendants ?
    Laisses moi rire ou plutôt pleurer .
    Depuis plus de 40ans les comores sont censés être effectivement indépendant, seulement comme vous le savez cela reste utopique puisque la france a toujours son mot a dire quand aux agissements du gouvernement comoriens.
    Ceux de nos dirigeants qui se sont opposés à la france se sont fait descendre.
    Alors pour une fois reconnaissez vos conneries.
    Je ne dis pas que notre gouvernement agit dans le bon sens mais encore une fois, il faut qu’il est tout pouvoir d’agir sans que la france mets son grain de sel.
    Le problème de la france il faut qu’il mets la merde dans les pays des autres pour faire semblant de les aider.
    Alors mon cher arrêtes.

  2. Saym Boun. Je vous ai entendu exprimer votre liberté, la liberté d’expression et pourtant je ne vous laisse continuer. En ce sens Kant m’envoie comme un émissaire pour te dire que votre liberté doit s’arrêter là où commence celle des autres. Ceci connote tout simplement la règne du droit, c’est à dire du respect. vous devez faire preuve d’un peu de respect par rapport à vos dires. Car vous ne pouvez pas vous donnez l’entier liberté d’insulter tout un peuple puisqu’on s’exprime sur ce qui s’est réellement passé. Avec le respect que je vous dois, je vous mets en garde de ne plus insulter ma race encore une fois. Car dans le cas contraire, je serais obligé de vous faire comprendre autrement. J’espère que vous m’aviez compris. Merci

  3. Et si le gouvernement de Mr azali était responsable des malheurs de cette petite fille.

    Normalement, le gouvernement Comorien aurait dû réagir en mettant la pression à Mr Jude. Or, celui-ci n’a rien fait pour sauver cette fille.

    Il faut insister que deux options auraient due être réalisées.

    La prémiere, serait la prise en charge du gouvernement en utilisant l’argent public pour sauver cette fille. Au lieu de l’utiliser à des fins frauduleux. Car, nous savons que azali, sa famille, son entourage et les membres du gouvernement utilisent l’argent collectif pour leur quotidien.

    Par ailleurs, l’usage de l’argent public pour sauver un citoyen comorien est beaucoup plus souhaitable que toute autre chose.
    Toutefois, l’État peut utiliser sa raison d’être pour exiger qu’un visa soit délivré dans un bref délai.

    Mais, azali n’a pas usé la raison d’État pour demander soit la première option. Soit, la deuxième option.

    Il est honteux, chers comoriens d’assister à une mort comme cela, alors que le gouvernement avait indéniablement les outils pour sauver cette petite fille.

    Malheurs à ce gouvernement auquel il doit être banni par l’ensemble des comoriens.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*