Décision de la cour constitutionnelle: Salim Saadi et Dia se soumettront quelque soit la décision

wpid-fb_img_1457020970942.jpg

Membres du mouvement de 20 candidats qui protestent les résultats provisoires publiés par la CENI, Salim Saadi et Mohamed Ali Dia, ont confirmé devant la presse ce jeudi qu’ils se soumettront à la décision de la Cour Constitutionnelle quelques soit sa nature. Signataires du mémorandum des 20 candidats, les deux hommes ont précisé que « ce document a bien sur ses limités ».

image

C’est une révélation de plus qui fragilise le mouvement des 20 candidats prestataires des résultats du scrutin du 21 février dernier. Après avoir signés le mémorandum d’accord, les candidats malheureux Salim Saadi et Mohamed Ali Dia, préconisent que la fin de leur trêve est la publication des résultats définitifs par la Cour. « Quelque soit la décision de la cour on se soumettra. Cela ne veut pas dire que si elle donne une décision contraire à nos attentes nous serons satisfaits, mais on se soumettra. Certes, nous avons signé le mémorandum des 20 candidats mais il y a des limites dans cette accord et parmi le 8 points qui le compose, il n’y pas une décision d’empêcher le second tour », a-t-il montré le candidat Mohamed Ali Dia.

Reconnaissant les erreurs faites par la CENI et ses démembrements, Salim Saadi s’est dit favorable au recomptage et non à l’empêchement de la tenue du second tour. « Nous réaffirmons que les résultats publiés par la CENI confirme sans doute autant des erreurs. Bien sur, si on procéder au recomptage comme on la recommandé, on aura beaucoup de surprise. Mais nous nous limitons à la décision de la Cour, et quelques soit la teneur, on négociera avec les trois candidats qui seront au second tour. Des négociations que nous avons entamés avec ceux qui ont provisoirement au second tour mais pas encore parachever », a-t-il annoncé le candidat Salim Saadi.

Tout en remerciant ses électeurs pour la confiance qu’ils ont placée à eux, les deux candidats ont affirmé avoir compris le message de la population. « Un politicien ne s’insurge pas pour les résultats des votes car on est là pour vendre nos idées, on peut n’est pas être élu et faire germer ses idées dans le pays. Et la nous comprenons que les comoriens ont choisi trois parmi nous et cela ne doit pas inquiéter personne. Mais ces résultats montrent malheureusement que les comoriens ne sont pas prêts pour le vrai changement », a-t-il démontré le candidat Mohamed Ali Dia.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*