En ce moment

Déclaration conjointe du ministre français et le ministre comorien des Affaires étrangères

Déclaration conjointe du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministre comorien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale:

Attachées à la densité et à la qualité des liens qui les unissent, la France et les Comores, souhaitent travailler conjointement à l’amélioration durable des conditions de vie et de la sécurité des ressortissants de leurs deux pays, faciliter des migrations légales et maîtrisées, lutter contre les trafics d’êtres humains et traiter les causes profondes des migrations qui affectent les équilibres économiques et sociaux de la région.

Des décisions et des engagements réciproques en matière de lutte contre les mouvements de populations non maitrisés et de sauvegarde des vies humaines en mer, ainsi qu’en matière de développement, accompagneront ultérieurement dans la durée la levée ce jour des mesures prises par les Comores par arrêté et note circulaire du 21 mars 2018 sur les réadmissions et des mesures prises par la France par décision interministérielle du 29 mars 2018 et du 4 mai 2018 sur les visas.

La France et les Comores tiennent à affirmer leur volonté d’engager, ensemble, une nouvelle dynamique de partenariat.

Afin d’atteindre cet objectif, à l’issue d’un dialogue régulier et nourri, et en concertation avec les élus mahorais, les autorités françaises et comoriennes sont convenues :

1) d’engager des actions en faveur de la sécurité maritime et la sauvegarde des vies humaines en mer en luttant contre les trafiquants d’êtres humains entre les îles de l’archipel et en apportant aux garde-côtes comoriens un appui matériel et humain notamment à travers des actions de formation ;

2) d’oeuvrer en faveur d’une gestion concertée et rationnelle de la circulation des personnes et d’un contrôle des mouvements de population non-maîtrisés entre les différentes îles, et de convenir d’un cadre propice à une circulation régulière des personnes en toute sécurité ;

3) de relancer, sur de nouvelles bases et selon des modalités adaptées, la coopération bilatérale entre la France et les Comores avec un projet ambitieux de développement axé, entre autres, sur la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, l’éducation, l’emploi, l’agriculture et la santé ;

4) de signer dans ce dernier domaine un accord intergouvernemental permettant une refonte de la coopération sanitaire sur la base des travaux menés par la mission de Mme Voynet et de Monsieur Renouf, mandatée par le Premier ministre français ;

5) de mettre en place un Comité de pilotage franco-comorien de haut-niveau auquel seront associés des élus mahorais afin d’assurer le suivi de l’ensemble de ces engagements.

Ces différentes mesures seront détaillées dans un document-cadre signé par les deux États
avant la fin du mois de novembre 2018. /.

Gouvernement

11 commentaires sur Déclaration conjointe du ministre français et le ministre comorien des Affaires étrangères

  1. Pour une île qui se dit indépendante et autonome avec tt ses messures il y a rien d’autonome,et comme sa on veux Mayotte pour que nous souffrons tous ensemble. Demander carrément a reintégré la France au lieux de faire semblant mayotte c’est comores. Vs savez bien pk vous dites cela.

  2. Vous savez quoi aujourd’hui au Dispensaire Jacarada de Mamoudzou , il n’ y avait personne dehors .
    les milliers des patients qui venaient là attendre depuis 4 du matin se sont volatiliser . Peu de patient, les Mahorais peuvent aller consulter sans faire la queue ni qu’ ont leurs disent partir consulter dans les cabinet privés puisqu’ils ont la sécurité sociale et qu »ici on s’ occupe des pauvres démunis Comoriens »non assurés sociaux .  »
    Tous le monde savait que beaucoup venait profiter de la consultation médicale gratuit et des médicament gratuits , Ces Comoriens champions de trafiques en tout genre , faisaient de trafiques de médicaments et les envoyés dans l’ union des Comores . Ils faisaient le tours des centres de consultations de l’iles chaque jours avec des carnets de santés différents lorsqu’ils se présentaient d’ un dispensaires à un autre , nous parlons en connaissance de causes . Vraiment ils sont champions partout .
    C’est pourquoi , le CHM doit stopper les consultations gratuites pour ces personnes au détriment de nos cotisations sociales . On fait de l’ humanitaire , mais que on regarde ces gens là que nous disons démunis et qu’il faut les aider , ils possèdent des iPhones derniers cri ?

  3. C’est un signe en fait on va progressivement vers la décolonisation intéllectuelle de mayotte par les arrogants comoriens qui restent figer sur une idée recue que « Mayotte est comorienne ».
    Ils ont tellement cette manille de mendier qu’ils sont obligés de lâcher enfin prise.
    Tout en ésperant que les aides qui seront injectées par la france seront utilisées intéligemment.

  4. Et voilà , notre gouvernement a capitulé , ce fils de pute de souef nous a vendu comme de la bétail .
    La France est un grand manipulatrice , surement la partie Comorienne a exigé à ce que la France
    soutienne la Dictature d’ AZALI . Depuis le début c’était les exigence de AZALI .
    Ces sont nos politiques qui nous répriment en demandant de l’ aide au grande puissance .
    Pauvre de nous .

  5. BRAVO , MR SOEUF , VOUS AVEZ BIEN TRAVAILLÉ .
    Coopération gagnant bilatéral gagnant / gagnant .
    Nous ne pouvons pas nous ignorer , il faut ouvrir les yeux et travailler pour le bien être
    de nos populations et éviter que ces populations s’installent et se mettent en précarité
    car ils n’ ont pas le choix .

    • Continuez de rêver, croyez vous qu’avec la conjoncture et les finances publiques françaises en berne.
      La France va dilapider des sous pour une comore pauvre et qui mendie à tous va.
      Vos ressortissants vont rentrer chez de gré ou de force bandes de raclures comoriens.

  6. Il manque le point 6 qui demeure le plus enviable pour tous les Comoriens, c’est le départ D’azali Et sont cousin Soefou soit disant et incompétent ministre des affaires etrângeres,qu’ils dégagent! Ils pourrissent nos vies.

  7. Encore une fois le petit Amine vient nous souler avec ses charabia.
    Ce document est un chiffon de papier qui ne vaut que les abrutis qui l’ont écrit;l’occupant et ces collabos.
    Les gaulois et les harkis mahorais doivent rentrer chez eux.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*