En ce moment

Déclaration du COMRED France

Une convocation en date du 16 juillet 2020, signée par le Commandant de la Brigade de recherches, invite M. Said Abasse DAHALANI, président du MOUROUA et membre éminent du COMRED, à se présenter à ladite brigade, alors que les autorités savaient pertinemment qu’il était en voyage hors des Comores, puisqu’il a franchi régulièrement les frontières de notre pays, en respectant toutes les formalités d’usage de la police. 

Cette convocation intervient à un moment où, M. Abdallah Abdou Hassani dit Agwa, autre membre éminent du COMRED, est également recherché parce qu’il ose courageusement dénoncer les violations des libertés, consacrées par notre Constitution. 

D’autres, encore, membres de l’Opposition et de la société civile, sont, soit recherchés, soit tout simplement emprisonnés, sans aucun respect des procédures judiciaires communément admises dans les pays démocratiques. 

Le COMRED-France, organisation extérieure du COMRED : 

Exprime sa ferme désapprobation devant de tels actes arbitraires visant à intimider ou à menacer M. Said Abasse DAHALANI, dont chacun sait qu’il n’a jamais été impliqué dans aucune action qui sort de la légalité, en particulier depuis les 35 ans qu’il est rentré aux Comores. 

Manifeste son soutien et sa solidarité indéfectibles à Said Abasse DAHALANI et 

Abdallah Agwa 

Prend à témoin la Communauté internationale face aux dérives dictatoriales du Colonel Azali Assoumani qui entend se maintenir au pouvoir, même au prix d’une guerre civile et d’une déstabilisation de la région ainsi que celle des îles voisines. 

Invite les patriotes et les démocrates de tous les horizons, à s’emparer de tous les moyens 

démocratiques, pour mettre un terme définitif à cette barbarie d’un autre âge 

Fait à Paris le 21 juillet 2020 

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*