Déclaration du Gouvernorat de Ngazidja concernant le retrait des sportifs comoriens aux Jeux des Iles

11826048_550148075161021_6655424284594233350_n

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Palais de Mdrodjuwu le 04 Aout 2015

L’humiliation à l’égard de l’Union des Comores, provoquée par le défilé des athlètes de Mayotte sous le drapeau français, à l’ouverture des Jeux des Iles de l’Océan Indien, a conduit au retrait des jeux, de la délégation comorienne.

 

Nous condamnons sans réserve cet acte indigne qui est de nature à rabaisser notre pays.

 

Nous saluons la détermination du Président de l’Union des Comores dans sa vocation à préserver la dignité de notre pays, à refuser que l’intégrité territoriale de notre archipel soit bafouée et à affirmer au monde entier que l’Ile de Mayotte est, et restera comorienne. Nous saluons également, très fort, la bravoure des athlètes comoriens qui n’ont fait preuve d’aucune faiblesse, ni d’aucune contrariété dans cette décision forte.

 

Nous appelons vigoureusement, toute la jeunesse comorienne, à venir accueillir, dignement et dans le calme, nos jeunes sportifs, à leur arrivée aux Comores, comme des vrais héros.

 

Enfin, nous appelons tous les Comoriens, à descendre dans la rue pour condamner cet acte odieux, favorisé par la politique française et pour crier haut et fort que Mayotte est partie intégrante des Comores.

 

 

L’Exécutif de l’Ile Autonome de Ngazidja

1 commentaire sur Déclaration du Gouvernorat de Ngazidja concernant le retrait des sportifs comoriens aux Jeux des Iles

  1. C’est bien de rêver. Continuez de rêver. Maintenant, je souhaite savoir quand est ce que vous comptez nous prendre comme un sac de riz dans un magasin. Comme c’est flattant. Mayotte toul le monde la veut. Elle est considérée comme la belle femme du monde. Bien sûr comme elle est belle, elle aime les riches. Il faut être fou pour penser vivre avec l’homme le plus pauvre du monde même si on est de même religion, même couleur de beau ou de même village.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*