Démantèlement des réseaux de Kwassa à Anjouan

La rumeur a enflé sur une possible suspension de la circulaire interdisant la reconduite des Comoriens expulsés de chez eux à Mayotte. Mais le gouvernement comorien maintient toujours sa décision. Par contre, les autorités ont procédé au démantèlement des réseaux de Kwassa et ont dans la foulée interdit des départs vers Mayotte depuis Anjouan, via ces embarcations de pêche.

Au port de Mutsamudu et du point de vue des autorités comoriennes, rien n’a changé. Le ministre de l’Intérieur s’est rendu à Ndzuani pour notamment veiller à ce que la mesure visant à interdire les reconduites des comoriens refoulés sur l’île de Mayotte soit appliquée.

L’information selon laquelle la note circulaire serait suspendue n’a aucun fondement. Elle est toujours en vigueur. En conseil des ministres, deux mesures étaient prises à savoir interdire aux compagnies aériennes et maritimes d’embarquer des personnes jugées en situation illégale à Mayotte mais aussi lutter contre le départ des embarcations de fortunes en direction de Dzaudzi, nous a affirmé le ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou.

Les autorités ont aussi engagé une lutte contre les réseaux de Kwassa et ont dans la foulée interdit des départs vers Mayotte depuis Anjouan, via ces navires de pêche. Pour le ministre chargé de la Sécurité nationale, procéder au démantèlement des réseaux de Kwasa-kwasa et en interdir les départs vers Mayotte, répond à une question de sécurité. “Ce n’est pas que l’on ne veut pas que les gens aillent à Mayotte.

C’est juste qu’il y a de l’insécurité et par conséquent, on ne peut pas laisser les gens s’y rendre”, a-t-il justifié. Mohamed Daoudou a confié que les points de fabrications de Kwasa kwasa “sauvages” ont été fermés et interdiction a été faite aux fabricants en règle, de vendre des kwasa-kwasa sauf à des pêcheurs.

Ils sont également tenus de tenir un registre de vente permettant d’identifier facilement les acheteurs. Joint au téléphone, le ministre a révélé que la France a demandé l’ouverture de négociations. Affaire à suivre donc.

Mohamed Youssouf / Alwatwan

4 commentaires sur Démantèlement des réseaux de Kwassa à Anjouan

  1. arretez de dire n’importe quoi,soit disant ils sont expulsés de chez eux à mayotte, comment c’est possible,?? la preuve en est aujrdhui que ce n’est pas chez eux, plus vous faites les durs et plus vous pouvez plus vous rendre en europe,au moment que ts les mahorais peuvent se rendre librement, YOUPII

  2. WANAFI , des hypocrites .
    Sachez qu’hier dimanche 25 Mars , 3 kwassa sont arrivés sur les cotés Mahoraise à 20 h au Sud de Mayotte .
    Heureusement que les habitants du sud les ont encerclés à la plage et que les forces de l’ ordre sont venus les récupérer .
    Dès ce matin , le rapport a été envoyé au ministre de l’ intérieur et des affaires étrangères Francais pour leur signifier les faits et qu’ il ne faut jamais faire confiance aux autorités Comoriens sur ce point .
    L’ un des passeurs d’ hier soir a révélé qu’ il a payé 600 euros à un gendarme à Anjouan pour le laisser partir . Au total sur les 3 kwassas parti hier , ces gendarmes ont percu 1800 euros , pratique juteux pour ces personnes détenteurs de l’ autorité public .
    Ces irresponsables sont corrompus partout . Ils touchent le font partout .

  3. Hmmmmm
    Nous sommes septiques de cette démarche en connaissant de A à Z les Comoriens .
    ILS n’ ont plus de crédibilités quand ils vous parlent , on les écoute comme ça mais les crois jamais .
    vu qu’ils sont champion au monde en MYTHOMANIE .

Répondre à Fahadine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*