Démantèlement d’un réseau de trafic de faux billets

Le procureur de la République, Mohamed Abdou, a annoncé le démantèlement d’un vaste réseau de faux billets de banque. Cinq personnes sont placées en détention préventive dans le cadre de cette affaire. La police est à la trousse de certains suspects.

Une instruction judiciaire est ouverte suite à un démantèlement d’un vaste réseau de faux monnayeurs, a annoncé samedi lors d’un point de presse, le procureur de la République, Mohamed Abdou. Cinq personnes sont arrêtées et placées en détention préventive tandis que se poursuit l’enquête.world-banknotes-comores

Les malfrats « opèrent depuis deux ans et demi », a indiqué le procureur, laissant entendre que des machines, des produits et des liasses de faux billets de francs comoriens ont été saisis au cours des interpellations.

« Nous sommes en phase d’authentification des billets avec la banque centrale », a-t-il fait savoir. D’après lui, les machines et les produits destinés à la fabrication des billets ont été acquis dans un pays voisin. Et lui de se demander comment de tels produits ont pu franchir les frontières sans éveiller la curiosité des autorités compétentes.

Mohamed Abdou a admis qu’il y a une faille – à remédier – aux frontières. Ce genre de trafic est souvent répandu dans le pays en cette période estivale, période de festivités où les Comoriens dépensent beaucoup d’argent. Les faux monnayeurs saisissent l’occasion pour écouler leurs ‘‘marchandises’’.

Parallèlement au réseau de fausse monnaie, il a été démantelé par la police un réseau, cette fois-ci de trafic de produits cosmétiques non conformes, saisis et incinérés publiquement, samedi.

Maoulida Mbaé/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*