DERNIER JOUR D’UNE CAMPAGNE ELECTORALE Une campagne à deux vitesses

wpid-screenshot_2016-02-19-08-13-42-1.png

C’est le dernier jour de meetings et de déplacements, ce vendredi, avant l’élection présidentielle du dimanche prochain dont vingt cinq candidats sont en lice. La campagne électorale qui a duré 4 semaines s’est déroulée dans le calame et en deux vitesses en fonction des candidats et de leurs moyens.

image

Ce soir, à minuit que la campagne des élections harmonisées prendra fin officiellement. Cette dernière journée va donc donné lieu à une mobilisation générale des militants et des candidats. Quatre semaines de campagne pour les 25 candidats en lice pour la présidentielle et les 40 candidats pour les postes des gouverneurs dans les trois iles. Pratiquement, il y a eu deux types de campagne. Celles des grosses écuries, principalement incarnée par les candidats soutenus par les pouvoirs qui n’ont pas lésiné sur les moyens. Au programme, affiches monumentales sur les frontons des mures et sur les principaux axes routiers du pays, tournées menées tambour battant dans la quasi-totalité des régions, tractages, porte-à-porte, animations de quartiers. Rien n’a manqué pour vanter le bilan des pouvoirs en place.

Puis les autres, qui sans doute moins argentés, sans doute aussi parce qu’ils se sont décidés et donc organisés plus tardivement pour aller en campagne, sont plus discrets. Même si certains comme Azali Assoumani qui devait être le principal challenger de Mohamed Ali Soilihi, a lui aussi mené une campagne de fond en sillonnant tout le pays pour rallier à lui les électeurs.

Dans l’ensemble, cette campagne s’est déroulée paisiblement. Il n’y a pas eu d’incidents majeurs comme on le redoutait. Certains candidats, se sont tout de même plaints de voir parfois des affiches déchirées ou des militants victimes d’intimidation. L’avant-dernière journée de campagne a été marquée par les meetings de dernière ligne droite pour les candidats. Les différents candidats multiplient les rencontres et les caravanes afin de convaincre les derniers indécis.  Les candidates, Ali Nassoro, Fahmi Said Ibrahim, Bourhane Hamidou, Salim Saadi  ont réuni ses militants pour ses derniers contact avec ses militants et sympathisants. Aujourd’hui vendredi 20 février, est le dernier jour de campagne où les autres candidats ont préféré de clôturer leur campagne par des grands rassemblements. C’est le cas du candidat du pouvoir Mohamed Ali Soilihi.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*