Des assises pour étudier le rapport final du projet Habitat III

wpid-screenshot_2015-12-16-15-23-54-1.png

Une réunion de réflexion s’est tenue hier, mardi 15 décembre, au siège du Conseil de l’îile de Ngazidja, sur les questions de développement urbain et de l’habitat, à l’initiative du Comité national en charge de l’Habitat. Il s’agissait d’étudier le rapport final du «Projet habitat III » qui sera présenté en octobre 2016 à Addis-Abeba. Cette conférence internationale de la capitale éthiopienne fait suite aux  recommandations émises à Istanbul par l’Onu-habitat.

image

Pour le directeur de l’Institut universitaire de technologie (Iut), Ahmed Bacar, «cette réunion de réflexion ne doit pas être réservée aux seuls maires. La présence ici de représentants de l’Université des Comores témoigne de la volonté de l’institution de contribuer aux questions relatives à l’aménagement du pays’’, a-t-il dit. Il a appelé l’association des maires à travailler en commun accord avec l’Udc afin de «réfléchir ensemble sur les besoins et les réalités quotidiennes». Pour Ahmed Bacar,  l’accent doit être mis sur la formation,  car «pas d’aménagement ni de construction sans formation».

Selon le président des maires de Ngazidja, il s’agit d’une réunion de sensibilisation pour l’ensemble des maires et autres acteurs concernés par les questions de l’urbanisme et de l’habitat. «On aura fort à faire, car malgré la mise en place des mairies, aucune jusqu’à présent ne connait pas ses limites, et ne dispose d’un plan communal». Cela est dû, à en croire  Djoumoi Said Abdallah, au «mauvais travail effectué par un consultant engagé par la vice-présidence» en charge de l’Aménagement du territoire.

Il invite chaque commune à préparer son projet pour élaborer un document final, lequel sera présenté à la conférence internationale d’Addis-Abeba.

Par ailleurs, l’ensemble des maires présents ont profité de l’occasion pour dénoncer «les mauvaises conditions et les mauvais traitements» dont ils seraient victimes.

Hamidou Ali / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*