Des billets de banque, impures à Ikoni

Opinion libre: Ne cherchez pas ailleurs. C’est à Ikoni où tous se jouent. Heureusement le cannabis gouvernemental n’est pas planté là-bas donc n’y pousse pas. L’argent serait en deux couleurs. Les billets de banque venant de la sueur du peuple, et ceux qui proviendraient des nouvelles ventes des passeports comoriens à des étrangers.

Cette fois-ci la CRC molle d’Ikoni est épargnée… Elle est si radine. Même un café, il ne faut jamais compter le boire dans un salon de qui que ce soit, ( membre du club) en cas de réunion. Donc dans cette affaire de corruption et de dilapidation, on innocente ce club, section Ikoni.

Nous devons tous savoir que grâce aux passeports comoriens… des hommes, femmes et familles, sans oubliés les jeunes instables mangent à leurs faims à Ikoni, en cette période de pré-campagne électorale et n’en parlons plus si les campagnes prennent terrain.

Tout cela, c’est la générosité du parti Orange, et de son président, représentés à Ikoni par ceux qui ont les bras longs même si gauches tous les deux. L’achat de conscience à Ikoni, cause une chute libre à cette cité… Ne lui sont destructeurs que ses enfants…

Said Yassine Said Ahmed / fb

1 commentaire sur Des billets de banque, impures à Ikoni

  1. Pourquoi vos articles sont sec ? Quand on voit le titre on se dit voilà un article intéressant, mais après l’avoir lu je suis dégoûtée. Il manque pas des informations des preuves, des détails…

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*