Des élus insultés par les policiers, la vidéo qui choque la communauté internationale

Plusieurs députés ont été insultés et bousculés, la vidéo continue de faire réagir. Les Comoriens ont été choqués par les images et la vidéo a également choqué la communauté internationale. Regardez la vidéo ci-dessous:

2 commentaires sur Des élus insultés par les policiers, la vidéo qui choque la communauté internationale

  1. Un pays sans ordre n’est pas considéré comme un vrai pays et donc voué à sa disparition. La Corée du nord est prête à acheter l’union des Comores pour remettre de l’ordre. Je pense que c’est la meilleure solution pour l’union des Comores. Cela évitera la dispersion de peuple comorien et incitera les comoriens à aimer les Comores et donc leur pays. L’avenir des comoriens est aux Comores et non à Mayotte (La France), La Réunion (La France) ou même Marseille (La France) etc…

  2. POURQUOI LES DEPUTES COMORIENS SE RÉVEILLENT MAINTENANT ?
    Dès l’annonce du référendum et les élections anticipées, les représentants du peuple comorien ont pris conscience de la mise en mal de leur prochaine rémunération. En effet, le deposte Azali assoumani Mugabe a pris l’initiative de ne pas payer les salaires des députés en cas de OUI au référendum. C’est ainsi que ces derniers ne cessent de bâiller dans les rues de Moroni.

    Si cela est vrai, c’est à dire les représentants de la population sont humiliés, il s’agirait d’une insulte à la démocratie. Et cet acte abject ne doit pas rester sans correction. On ne gaze pas des manifestants pacifiques et encore moins les producteurs de la paix sociale.

    En revanche, le comportement de l’ensemble des députés est critiquable:
    D’abord, ce n’est pas maintenant que le dictateur Azali assoumani Mugabe défait les institutions ou fait un bras d’honneur aux députés. Il faut dire que cela fait deux ans que le budget est régulièrement adopté. Comment un régime minoritaire à l’Assemblée réussit à faire adopter son budget ? Tout budget doit être sincère. Et cette sincérité doit être impérativement validée par l’Assemblée nationale. Déjà, vous n’avez pas joué vos rôles.

    Ensuite, la cour constitutionnelle a été défaite par le dictateur sanguinaire Azali assoumani. Aucun député n’a rehaussé sa voix pour attirer l’attention de cette décision antidémocratique. Au contraire, vous avez fait la sourde oreille. Car, vos payes tombent tous les mois.

    Enfin, Azali assoumani Mugabe a transféré le pouvoir de la cour constitutionnelle vers la cour suprême. Il s’agit d’un acte inédit dans un pays où la démocratie et la séparation des pouvoirs sont considérés comme acquis.

    Par ailleurs, ces actes auraient dû interpellé les députés. Mais, il a fallu attendre l’éventuelle suspension de leur salaires pour que les députés se manifestent.

    Bref, les députés ont pris l’initiative d’être visible non pas pour le pays mais pour leur avenir politique.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*