Des projets d’infrastructures routières effectués à 70 %

Venu effectuer la prière du vendredi à Itsinkoudi dans le Oichili, le Président a été accueilli par les populations de Oichili et Dimani dans la Grande Mosquée d’Itskoundi.

Des projets d’infrastructures routières effectués à 70 %

Le Oichili et le Dimani se sont unis pour remercier le Chef de l’État pour l’effort consenti dans l’aménagement des tronçons Itsinkoudi – Mtsangadjou et Koimbani – Chomoni. « Les trajets sont plus courts dans le temps. Aujourd’hui un trajet qui faisait 1h nous le faisons en 10 min », a expliqué Cheikh Abdoul-Anziz parlant au nom de la population de la région.
Effectivement, les travaux qui prendront fin dans le courant du mois de juin sont effectués à 70%.

Soutien et envie d’aller de l’avant

A travers l’ancien Ministre Achirafi, natif d’Itsinkoudi, la ville a exprimé tout son soutien au gouvernement quant aux positions tenues sur Mayotte.
Le président a d’ailleurs commencé son intervention par une prière à l’endroit de tous les comoriens, mais surtout ceux présents à Mayotte afin qu’ils retrouvent paix et sérénité. « La paix est un bienfait que Dieu nous a offert. La préserver est plus qu’une option, une nécessité. Et Mayotte doit retrouver cette paix et cette stabilité comme ses trois îles sœurs », a expliqué le Président.
De plus, l’ancien ministre a également exhorté le Président de l’Union des Comores à faire au plus vite la lumière sur la question de la citoyenneté économique afin que les comoriens connaissent la vérité.
Enfin, s’agissant des Assises Nationales, le Oichili et le Dimani ont manifesté toute leur volonté à accompagner la mise en œuvre rapide des assises nationales pour faire un pas en avant vers l’émergence de notre pays.

Appel à la responsabilité des villes et des citoyens

Être les garants de notre héritage et notre bien être relève de notre responsabilité. Respect de la règle de droit, respect des prix dans les commerces, respect de notre tradition religieuse et culturelle, la population doit être son propre garde fou et avoir le courage de dénoncer tout acte contraire à nos lois, notre tradition religieuse et notre culture. Notre devoir de responsabilité sera notre premier pas vers notre développement.
Le bien être de notre pays doit être un facteur d’unité de toutes les forces vives de notre pays. Pour le Président, s’unir sur la question du développement est une condition essentielle à ce dernier car « les réalisations, n’ont pas de couleur politique, ni couleur régionale, elles sont la propriété de tous les comoriens car ils en sont tous bénéficiaires ».

Beit Salam

2 commentaires sur Des projets d’infrastructures routières effectués à 70 %

  1. C’est bien AZALI , il faut berner ce peuple Comorien en leur montrant que vous réaliser des infrastructures de grande envergure surtout en ce moment : la construction des routes , la baise du prix riz et des denrées alimentaires pendant le mois sacrée du Ramadan,l’électricité , l’ adduction d’ eau, le rachat à 650 € par tete de bétail de chaque refoulé Comorien du Département Français de Mayotte et bien d’ autre projet à venir bref votre chantier que vous venez de lancer à l’ aube des assisses entièrement inclusives pour que vous puissiez leur enfiler aussi profondement que possible et sans vaseline votre Monarchie Absolue . Vous etes à la fin du processus et vous arriverez meme si MACRON a refusé de vous soutenir, c’est pour cela que vous le puinissez en demandant des rançons pour le retour de vos ressortissants .
    Comme vous connaissez très bien ce peuple et son point faible , que le Comorien a le Don de manifester seulement pour montrer son HYPOCRISIE et sa mauvaise foi pour tirer Mayotte et les Mahorais vers le Bas .

  2. Mharouma ngoiwo boure randzi Azali handjiya un homme qui n’a pas honte de porté un mharouma sans faire valoir c’est qu’il faut c’est un délinquant à l’échelle 59%

Répondre à Malala Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*