En ce moment

Des rumeurs et des agissements en cours pour assassiner Sambi

Tribune: Tirer avantage du confinement pour assassiner Sambi ? Depuis 3 jours il parait que cette théorie prolifère dans les entrailles de beit salam, nous murmure t-on. Peut on dire que kiki se flotte les mains ? Si ça se confirme, il devrait rigoler cette fois ci. soit-il, alors Fakri Mradabi serait-il obliger de s’occuper lui-même du sale boulot ?

Les ordres sont donnés mais le pari est risqué. Assassiner Sambi est un choix terrible qui contre toute attente va faire exploser l’épidémie. Profiter de l’état d’urgence, du confinement pour se débarrasser de Sambi dans la mesure où personne n’ira manifester au risque d’être contaminé ? Les professionnels de beit salam ne manquent pas d’ingéniosité.

Le hic. Sambi n’est pas seulement entouré des hypocrites qui l’ont entraîné à soutenir le dictateur Azali en 2016. Certes la bande à fahami et Dossar, pour ne citer que ces deux là, se sont volatilisés et lui taclent des éclats de rire dans cette psychodrame politique qu’il traverse depuis 2 ans. Mais Sambi a aussi ses fidèles qui une fois contaminés seront des bombes-martyrs prêts à contaminer tous ceux qui ont directement ou indirectement contribué à la séquestration et à l’assassinat de leurs mentors.

Azali doit il compter sur l’Arabie saoudite pour l’envoyer un contingent militaire pour lui maintenir au pouvoir ? loin s’en faut, aussi on se demande. Imagine t-il que sur ordre des al-saouds, il a fermé des hôpitaux gérés par des fonds qataris et iraniens ? En cette période cruciale combien de lits médicalisés ou respirateurs artificiels les saoudiens ont-ils envoyé aux secours des Comores ?
Les comoriens sont désormais nombreux à être en désaccord avec cette servitude envers l’Arabie saoudite. Apres coronavirus nous demanderons le divorce.

Par Cap Patrie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*