Déstabiliser sous couvert de journalisme

Les deux journalistes français arrêtés hier aux Comores, étaient en fait au coeur de l’organisation des manifestations de Ntsoudjini.
Louis Witter ou « Poinsignon » (on ne sait mas vraiment) et Cyril Casteletti n’ont pas fait qu’un travail de journaliste manifestement.
En effet, ces journalistes freelance étaient au cœur de l’organisation des manifestations : slogans, mobilisations, appels à faire tomber le régime…

Selon des sources de Ntsoudjini, ces journalistes faisaient plus que rapporter des faits. Ils appelaient les gens a rejoindre leurs frères de la Diaspora à fin de faire tomber le regime. Car selon eux la France est un pays ami avec qui ils partagent les mêmes valeurs, la même culture…donc les comoriens ont l’obligation de soutenir leurs familles en France. Chantage qui ne dit pas son nom ? Pour qui travaillent-ils ?
Après avoir effectués quelques tours dans à Ngazidja et à Mwali pour faire passer le même message, ils s’apprêtaient à aller à Anjouan pour réveiller les démons du séparatisme.
Fort heureusement ils seront renvoyés d’où ils viennent aujourd’hui.

#stopaladestabilisation, #stopingerenceetrangere

CI

2 commentaires sur Déstabiliser sous couvert de journalisme

  1. Si ce que vous écrivez est vrai pourquoi ils vont être renvoyé au lieu d’être jugé ? Réfléchissez deux secondes avant d’écrire et arrêtez de prendre les gens pour des cons…

    • parce que jugé des soit disant journalistes français au Comores c’est donner à la France un argument de propagande comme ils ont toujours fait dans toute l’Afrique. bob Denard à fait pire que ça et la France à exigé sont extraditions alors réfléchit un peu avant de parler parce que la c’est toi qui passe pour un con

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*