En ce moment

Deux sociétés françaises seraient impliquées dans l’affaire de trafic de crédit à Comores Télécom

Un groupe de jeunes togolais qui avaient un contrat de prestation de service à Comores Télécom aurait ouvert un service parallèle de transfert de crédit au sein de la boite. Ces auteurs présumés ont profité leur expérience dans la boîte pour faire ce sale boulot.

Selon la chaîne d’investigation fcbk fm, deux grands sociétés françaises seraient impliquées dans cette affaire. Il s’agit de la société Lafarge et la société Eiffage. Ces deux sociétés seraient les grands clients de ce marché. Selon un source proche de ce dossier, le crédit de 10000 francs comoriens se vendaient moins de 5000 francs comoriens.
Pour rappel, ce n’est pas la première fois que cette entreprise subit un tel réseau de trafic. Il y a quelques mois, un jeune comorien avait aussi trafiqué les appels internationaux.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*