Discours du président Azali au Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine

Discours de SEM AZALI Assoumani, à l’occasion du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine
———-
Table Ronde
Mardi 4 septembre 2018, 10h00-16h30
——

Excellence Monsieur Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine,

Excellence Monsieur Matamela Cyril Ramaphosa, Président de la République d’Afrique du Sud et Coprésident du Forum de coopération sino-africaine,

Excellence Monsieur Paul Kagame, Président de la République du Rwanda et Président en exercice de l’Union Africaine,

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Excellence Monsieur Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Africaine,

Honorable Assistance,

Mesdames et Messieurs,

Mon pays, l’Union des Comores, se réjouit de prendre part aux travaux de cette Table Ronde organisée dans cette belle Capitale de Beijing, dans le cadre du Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine.

Je voudrais, au nom du peuple comorien, de ma délégation, de mon épouse et en mon nom propre, adresser nos très sincères remerciements à SEM Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, à son Gouvernement et au peuple frère et ami de la République Populaire de Chine, pour l’accueil particulièrement chaleureux et fraternel et pour l’hospitalité généreuse réservée à la délégation de mon pays depuis notre arrivée à Beijing.

Monsieur le Président,
Excellences Mesdames et Messieurs,

L’Union des Comores et la République Populaire de Chine entretiennent depuis 43 ans, des relations d’amitié et de coopération soutenues et très fructueuses, qui font de la Chine, aujourd’hui, l’un des premiers et principaux partenaires au développement de mon pays.

Ces relations qui ne cessent de se développer et de se renforcer, au fil des années, ont permis à mon pays de s’engager sur la voie du développement.

Les apports de la coopération chinoise aux Comores, en effet, sont très visibles sur l’ensemble du territoire national. Ils se développent et se diversifient, de jour en jour.

Cette évolution témoigne de la particularité de la relation sino-comorienne bâtie sur la confiance et le partage, mais surtout l’écoute permanente réciproque entre la puissance qu’est la République Populaire de Chine et mon pays, l’Union des Comores, un Petit Pays Insulaire en Développement.

Monsieur le Président,
Excellences Mesdames et Messieurs,

Mon pays salue la tenue de ce Sommet qui permet d’évaluer le chemin parcouru ensemble, en 18 ans de coopération sino-africaine, et de poser en même temps, les fondations devant propulser, toujours plus haut, cette coopération gagnant-gagnant.

Les peuples africains ont fait l’expérience de 18 ans de coopération, dans le cadre du Forum sino-africain, et chaque pays a pu mesurer le poids et l’importance de cette coopération unique en son genre, en ce sens qu’elle reste toujours à l’écoute de nos préoccupations.

La coopération sino-africaine peut inspirer les hauts dirigeants de notre Planète, dans la recherche de solutions possibles et durables pour mieux faire face aux nombreux défis auxquels notre monde se trouve confronté.

Nous réitérons notre engagement à toujours œuvrer, de concert avec Son Excellence Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, dans la défense, de la souveraineté, de l’intégrité de son territoire et des intérêts supérieurs de nos pays respectifs.

Mon pays exprime, à cet égard, son adhésion au contenu de la déclaration soumise à l’adoption de ce Sommet.

Certes, cette déclaration a pris en compte les attentes des peuples africains qui aspirent à plus de paix, de sécurité, de stabilité et de prospérité.

Toutefois, au moment où nous saluons l’initiative du G20 pour soutenir l’industrialisation en Afrique et dans les pays les moins avancés, et exhortons les pays développés à honorer leurs engagements en matière d’aide publique au développement, il m’apparaît nécessaire de réitérer la nécessité d’accorder une attention particulière aux Petits Pays Insulaires en Développement(PPID).

Ces pays, Monsieur le Président, en raison de leur vulnérabilité et de leur enclavement, ont besoin de bénéficier d’un appui spécifique, adapté aux réalités de leurs environnements.

Ainsi, les programmes prévus pour les pays en développement, en général, et les pays africains en particulier, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, doivent être réajustés pour prendre en compte l’insularité de certains de nos pays et leurs vulnérabilités adjacentes.

L’Union des Comores salue l’initiative de Son Excellence Monsieur Xi Jinping « la ceinture et la route».

Cette vision très prometteuse ouvre de nouvelles perspectives de coopération capables d’accompagner la dynamique d’intégration africaine et d’offrir, à toutes les parties prenantes, des immenses opportunités de coopération.

Monsieur le Président,
Excellence Mesdames et Messieurs,

L’Union des Comores a décidé d

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*