Divison au sein du RDC: Mahamoud Abdallah prêt à rendre sa démission dans le 72h

wpid-screenshot_2016-01-26-18-02-54-1.png

Alors que son parti le RDC est en proie de division entre le candidat Djaé Ahamada Chanfi et Mouigni Baraka qui soutien la candidature de Mohamed Youssouf Boina, l’ancien commissaire à l’environnement Mahamoud Abdallah a menacé de quitter le navire, s’il n’y a pas eu une réconciliation entre Djaé et Mouigni et une réorientation claire du parti dans les 72 heures.

image

C’est par la voix de la presse que Mahamoud Abdallah a décidé de rompre le silence en dénoncer la division au sein de son parti, et le manque de considération des certains leaders. A travers son message, il n’a pas exclu l’option de rendre son tablier si cette division persiste. « Tout le monde sait qu’il n’y a pas une cohabitation au sein du RDC.

On dit que Djaé n’a pas respecté les principes du parti mais il est le candidat du RDC de même que Mouigni Baraka. Bien sur on respect notre alliance avec le RDR mais le parti ne peut pas fonctionner comme ça, il faut que Mouigni Baraka et Djaé se réconcilient et restructurent notre parti sinon je rendrais ma démission dans les 72 heures car je ne suis pas habitué de vivre dans le désordres », a-t-il averti, Mahamoud Abdallah, ancien commissaire et Secrétaire général chargé des affaires sociales du parti RDC.

Autre sujet qui préoccupe l’ancien commissaire, est le manque de considération au sain même du parti. Selon lui, « un trio des personne a pris le parti et décide seul même au sein de leur localité ». Convaincu que c’est un conflit d’intérêt, Mahamoud a rappelé que « l’intérêt général doit primer au sein d’un parti politique », a-t-il expliqué.

Déçu par, la nomination du nouveau gouvernement de Mouigni Baraka qui a lâché Moroni, Mahamoud considère que cette mise à l’écart de la capitale est un manque de considération de Mouigni Baraka pour Moroni. « Il faut que quelqu’un tire la sonnette d’alarme que notre parti va mal. Et dans un moment pareil, il fallait réunir toute nos forces contrairement on est diviser et on ne sait pas qui on doit suivre, ce qui n’est pas normal. Donc il faut que Djaé et Mouigni trouvent rapidement une solution », a-t-il averti.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*