Djaffar «nous n’avons pas peur des lycéens, il faut que ce soit claire»

Le vice-président chargé de l’énergie, Djaffar Ahmed Said Hassane assume totalement ce qui s’est passé ce lundi au lycée Said Mohamed Cheick. C’est sur ORTC que le vice-président assume l’action des gendarmes qui ont lynché un lycéen et qui ont tiré une balle dans le ventre d’un autre lycéen. « Nous n’avons pas peur des lycéens, il faut que ce soit claire », a déclaré le vice-président Djaffar. Le gouvernement est prêt à faire couler le sang des lycéens si il faut.

A voir aussi  Vidéo: un lycéen sauvagement battu par la gendarmerie au Lycée de Said Mohamed Cheick

5 commentaires sur Djaffar «nous n’avons pas peur des lycéens, il faut que ce soit claire»

  1. La violence policière aux Comores existera toujours car ces gendarmes ne sont jamais jugés pour leurs actes, ils se croient tout permis.
    Aux années 90 sous Djohar, j’étais élève au lycée Said M Cheick avec le ministre KIKI et lors d’une manif Fakri Mdradabi a tiré à bout portant sur l’épaule d’un jeune qui s’appelle Ibouroi originaire de Mohoro.
    Pas d’enquête ni jugement.
    Sous Taki, un jeune qui vit actuellement en France a dû être rapatrié à la Réunion après avoir été tabassé à coups de cross par les militaires lors d’une manif pacifique.Mal soigné, il a perdu ses deux reins et vis sous dialyse aujourd’hui.
    L’actuel président Azali, lors de sont premier mandat, a fait tirer sur des manifestants.
    À la fin de son mandat, pas d’enquête ni jugement.
    Comment voulez-vous que ses petits(j’ai dit bien petits) soldats ne continuent pas leurs bavures.
    Et donc Le vice président peut continuer à se gonfler les..C.
    Mais j’espère que ces gens là vont payer un jour.
    Que dieu maudisse les charlatans de république.
    Que dieu bénisse les Comores.

  2. Djaffar… toi qui était exclu avant de réintégrer le lycée de foumbouni en seconde par le fameux Moinahatru où mkarakara … malgré ces circonstances tu as su suivre ton destin . C’est scandaleux de ta part monsieur le vice président de t’exprimer de manière macquiavelique au sujet des lycéens , voir de nos étudiants éparpillés dans l’océan. Les Comores ont besoin des responsables dignes de compétence et de cohérence, capable de résoudre toutes les fissures. Mais ignorer et apprécier la réaction indigne et ignoble de la gendarmerie en massacrant arbitrairement les lycéens prouve que ceux qui nous gouvernent ne sont pas à la hauteur …. c’est du caniveau !!!! Á bas les réactionnaires!

Répondre à Mohamed Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*