Douze mois requis pour Abdallah Agoi

La comparution devant le juge du célèbre animateur de la Baraka fm Abdallah Agoi a été effective ce matin. Le procureur de la république aurait demandé une sentence de « 9 mois de prison ferme et 3 mois avec sursis ». Bien que les avocats Moudjahidi Abdoulbastoi et Omar Zaid aient remué ciel et terre pour libérer leur client, les autorités de l’Union pensent en faire « un procès pour l’exemple ». La décision finale sera rendue le samedi prochain et d’ici là, les spéculations vont bon train. Cet épisode de la justice Comorienne qui n’inspire pas confiance, vient démontrer la volonté du pouvoir actuel à vouloir prendre en otage la presse et la liberté d’expression.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La population qui soutient le journaliste se montre incrédule dans la mesure où, « les juges ont trouvé le moyen parfait pour museler quiconque osera tenir des propos qui leur sont indigestes. Le moyen à brandir n’est autre que le fameux outrage à magistrats ». Souvenons-nous du dernier cas qui concerne Razida. Certains montrent leur indignation comme cet internaute professeur de français qui dit « la liberté de la presse s’arrête là où commence l’État ».

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*