Doyen de la fac de droit: « Tu achètes mon lexique sinon pas de note en droit constitutionnel »

Les étudiants de l’université des Comores continuent de subir toutes les formes des chantages de la part des professeurs. Outre les notes sexuellement transmissibles, le doyen de la faculté de droit vient d’exiger à tous les étudiants de la première année à se procurer un lexique juridique.

Sauf que, sous peine d’avoir un zéro dans sa matière, il faut obligatoirement acheter le lexique que lui-même met en vente. En plus de ses compétences en droit, il devient un vendeur hors pair. « Le doyen vient d’exiger que tout le monde achète son lexique. Selon lui, il va répertorier tout ceux qui ne l’achèteront pas et remettre la liste à la scolarité. L’objectif, priver ces derniers de notes en droit constitutionnel. Il menace même de bloquer l’accès à l’examen pour sa matière  » à en croire les propos d’une étudiante.

Mohamed Youssouf

1 commentaire sur Doyen de la fac de droit: « Tu achètes mon lexique sinon pas de note en droit constitutionnel »

  1. Je ne crois pas à ces propos fallacieux et diffamatoires. Si le doyen tel que je le connais très bien propose aux étudiants d’acheter des fascicules ou un lexique, ça toujours était pour le bien de ces derniers et jamais une obligation. Aujourd’hui, je suis choqué qu’une débutante en droit qui ne connait pas ou bien qu’elle ignore les intentions belles que celles du doyen se donne le privilège et le droit d’apporter des propos de ce genre à l’encontre de la personne la plus intègre que je connais.
    En tant qu’étudiant de la faculté de droit, je suis sidéré et c’est regrettable. J’exhorte cette personne à présenter des excuses publiques à l’Université des Comores.

Répondre à Ibrahim Youssouf Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*