DROIT DE REPONSE ( à Mr Abdoulfatah… député de Moroni )

Depuis l’accession à la magistrature suprême, de son Excellence le Dr Iklilou Dhoinine Président de l’Union des Comores, un vent nouveau porteur d’espoir et de changements souffle sur les îles Comores.
Malencontreusement certains esprits chagrins, se voyant en porte à faux avec les mesures prises contre la corruption qui a toujours gangrené notre pays d’une part, les abus de toutes sortes portés sur la machine financière de notre pays d’autre part ; et au risque de mis à nu de certaines procédures de malversations et de détournements de marchés sous traités en catimini. Voyant leurs intérêts personnels céder le pas parce que, chassés par le droit de regard sur la chose publique ; parce que les portes de la trésorerie publique leur ont été close face à la magouille; certaines personnes grincheuses donc, ne sachant pas où donner de la tête s’en prennent régulièrement à la première dame des Comores, l’accusant de tout et surtout d’une suprématie républicaine.
Un crime de lèse majesté qui ne dit pas son nom, prémédité par des hommes de l’ombre aux dents longues, à des fins inavoués et exécuté par leurs marionnettes de service. Des prétentieux téméraires, qui au lieu de trouver réponse à l’attente du peuple face aux enjeux sociopolitiques et économiques qui les préoccupent, ne trouvent mieux que de déplacer les problèmes pour mieux détourner l’attention du peuple en voulant l’empêcher d’aller de l’avant.
Que nos vendeurs de chimères, dont la visibilité ne va pas au delà de la lorgnette, comprennent une fois pour toute que : ‘’ Gawa harambwa mbondzi !’’ Qu’ils en prennent conscience enfin, que ce n’est pas la première dame, qui leur a retiré le monopole de certaines facilités affairistes incompatibles à leurs fonctions ; et qu’enfin l’épouse du Dr Iklilou Dhoinine ne serait pas que je sache, la première dame à se mêler de politique dans ce pays, comme sous d’autres cieux.
Je salue ici, l’honnêteté intellectuelle et le courage dont a fait preuve Mr Abdoulfatah… député de Moroni, en affirmant que ses propos n’engagent que sa personne et en assumant la gravité de ses accusations indignes d’un élu. Parce qu’en effet sa position et ses propos ne reflètent pas l’opinion de la population de Moroni, qui l’a élu à l’Assemblée Nationale pour les représenter, et encore moins celle de Mtsangani (où est originaire Mme Iklilou Dhoinine).
L’humble citoyen que je suis, souhaiterais connaitre l’apport que le Député de Moroni nord a réalisé durant son mandat à la législature en faveur de sa circonscription. Quelles solutions a – t-il préconisé auprès du Maire de Moroni et du gouverneur de l’île de Ngazidja, pour palier aux problèmes des ordures, et de la jeunesse confronté à un taux élevé de chômage.
ABDEREMANE BOINA FOUMOU Mohamed
(MAB Elhad)

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*