Du rêve au désespoir, la déception de tout un peuple ( Comores 1 – Kenya 1)

match

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Alors qu’il suffisait d’un match nul pour le Kenya pour assurer sa qualification de la phase préliminaire, les cœlacanthes avaient eux, l’obligation de l’emporter au moins par  2 buts d’écart.

Les milliers de supporteurs présents au stade et tout comme le peuple comorien  croyaient à une possible qualification  de notre équipe. Seulement, le soutien du public comorien n’aura pas suffit à nous donner la victoire. La mobilisation était sans précédant dans l’histoire du foot comorien. Tout le peuple était derrière les cœlacanthes. unnamed (2)

Pourtant l’espoir y était depuis le début de la première partie tant les occasions n’y manquaient pas. Et d’ailleurs, certains se demandaient si nous n’avions pas  surestimé notre jeune équipe qui manque de réalisme et de précision devant les cages de l’équipe adverse.unnamed

Dans les tribunes, on attendait le désolément de certains quant les verts n’avaient pas ouvert le score dans la première partie. « Le coach aurait dû exiger aux joueurs de mettre la pression et marquer dans les première minute, car on dirait qu’ils ne sont pas conscients qu’on doit marquer » s’exultaient quelques supporteurs.

A l’issue de la deuxième partie la réalité sera tout autre et l’expérience fera parler d’elle quand les kényans ont ouvert le score sur un coup de pied arrêté au abord de la surface. Un coup franc magistralement tiré qui  a plongé le stade dans un silence absolu. Impuissant, le gardien Lacatus concède sur la seule vraie occasion concédée depuis le début du match.

Malgré l’entrée de Yacine et son but d’égalisation, les cœlacanthes s’inclinent et ne dépassent pas cette phase préliminaire puis qu’ils avaient perdu au match allé sur le score de 1 à 0.

Pour l’ensemble des supporteurs, Lacatus, par son erreur sur le coup de pied arrêté est devenu le premier responsable de cet échec. Peut être qu’on a vite oublié le nombre d’occasions non concrétisées par les multiples relances du, latéral Kassim Abdallah et du jeune Mohamed Youssouf « Méyélé », qui étaient sans doute, les hommes de ce match.

Mauvais choix tactique, manque de chance, peu d’expérience ou besoin d’un bon joueur de pointe, une remise en question est de mise. Mais avant tout, il serait aussi préférable de se rappeler d’où on vient pour savoir où nous voudrions y aller.unnamed (1)

Et pour finir, rien de plus pour nous faire oublier cette défaite, que la reprise du championnat ce Samedi 31/05/2014 et au programme :

FC MALE

#

COIN NORD
DJABAL FC

#

MBOUBE CLUB
US MBENI

#

VOLCAN CLUB
US NTSAOUENI

#

US ZILIMADJOU
APACHE CLUB

#

ENFANTS DES COMORES

 

 

Nassila Youssouf Hamadi

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*