En ce moment

D’un taximan voleur à un chargé de mission à la présidence

Auprès de l’opinion publique, il n’est personne. Peu de gens le connaissent ce IDRISSE. Pourtant il a un parcours  » extraordinaire « , peut-être magique. Mais qui est ce jeune qui a osé qualifié l’ancien gouverneur( chef de son ancien patron) d’un  » animal sauvage  » et qui est allé jusqu’à qualifier les membres de la diaspora  » des délinquants  » ? Le présenter paraît nécessaire. Après la population de sa ville natale Mitsudje, ce sont les villageois de Mkazi qui le connaissent plus. Pourquoi ? Tout simplement parceque c’est un réfugier. Après avoir volé un coffre et des nattes ( madjanvi ) d’une mosquée de Mitsudje, il était en exil à Mkazi. Les jeunes de Mitsudjé avaient décidé de le punir[ wako tsaha wa mremeye Gungu ]. Il a fui.

Après deux années à Mkazi, il est retourné dans son village. Quand Mme Mataani est nommée directrice de la coopération par l’ancien gouverneur de Ngazidja, Idrisse était devenu son chauffeur.
Mais aujourd’hui, comme la république est  » villageoise « , il est nommé chargé des missions auprès des institutions par le secrétaire général du gouvernement Idaroussi à Beit-salam. Un parcours aussi  » impressionnant  » que celui de NASUHA

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*