En ce moment

Durée des cours de la maternelle : Un parent d’élève dénonce une escroquerie

Comme prévu, les élèves ont repris les classes hier lundi jusqu’au 23 octobre. Dans les établissements privés, c’est le casse-tête pour la maternelle. Trois jours de cours par semaine. Un parent d’élève s’indigne contre cette décision et appelle tous les parents à ne pas envoyer les enfants à l’école puisque selon lui, «c’est une escroquerie.»

La décision vient d’en haut. Un mois de cours pour les écoles primaires, secondaires et université. Pour la maternelle, ce n’est pas le cas. Ces mômes auront moins de vingt jours de cours car selon un parent d’élève, « les enfants apprendront trois jours par semaine. » Pas moins de dix mille francs comoriens d’écolage le mois. Alors que son enfant est inscrit à l’école Groupe Scolaire Avenir, Ahmed Bacar est informé que la maternelle fera trois jours de cours par semaine. Pour la maternelle les parents payeront-t-ils le mois ? « C’est une escroquerie et un crime », dénonce-t-il.

Les enfants sont d’ores et déjà évalués ?

Cette décision à la dernière minute pour Ahmed Bacar parait étrange. « Nous allons payer un mois de cours pendant que les enfants n’apprendront que moins de vingt jours. C’est incompréhensible. Ce n’est pas un combat de moi seul. Nous qui avons des enfants à la maternelle devront manifester. Puisqu’en moins de vingt jours, l’enfant n’arrivera pas à apprendre les cours ratés pendant cinq mois. Avec un mois c’est impossible n’en parlons plus dans moins de vingt jours », montre Ahmed Bacar. « Je me rappelle que l’école Avenir m’avait souhaité bonne chance pour l’année prochaine. J’ai compris que les enfants ont été évalués et que l’année est finie », se souvient-il.

Contre la reprise des cours de la maternelle

Selon ce parent d’élève, c’est le ministre de l’éducation qu’impose aux établissements privés la reprise des cours de la maternelle. « Certaines écoles ont refusé la reprise des cours de la maternelle pour ces quelques jours », indique Ahmed Bacar. Ce dernier estime que les parents manifesteront la volonté de défendre les écoles privées auprès du gouvernement pour leur manque à gagner durant les mois fermées.

« Moi entant que parent, je suis ici pour condamner cette décision. J’appelle aux parents à la désobéissance et au refus de cette proposition et surtout les enseignants à ne pas accepter de dispenser des les cours d’une durée de moins de vingt jours car je ne sais pas sincèrement ce qu’ils vont leur apprendre dans si peu de temps. D’ailleurs, les dépenses d’un élève de la maternelle est trop couteux, on n’est pas capable d’assurer ces dépenses pour rien », insiste Ahmed Bacar.

Refuser la rentrée de la maternelle est la meilleure solution selon Ahmed Bacar

Pour lui, la solution efficace à ce mystère « c’est de refuser la rentrée de cette classe car c’est nous les parents qui serons les perdants et les enseignants aussi. Le ministre de l’éducation et les établissements défendent leurs intérêts et nous, nous devons défendre les nôtres. J’insiste sur ce point que les parents ne doivent pas accepter cette décision d’amener leurs enfants de la maternelle à l’école car c’est une escroquerie », dixit-il.

Touma Maoulida / Al fajr

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*