Election du gouverneur de Mohéli : Pour Bianrifi Tarmidi, le futur gouverneur sera un chevronné comme lui

wpid-screenshot_2016-02-02-17-28-42-1.png

Bianrifi Tarmidi, candidat au poste de gouverneur de Mwali a tenu meeting dimanche dernier à Fomboni devant une foule nombreuse venue de toute l’île pour assister à ce rendez-vous du duo Bianrif -Mohamed Ali Said. Pour lever tout doute et tout soupçon.  

image

C’est Djazmati Radjabou, l’épouse de Mohamed Ali Said qui avait représenté ce dernier dans le rassemblement. Le  meeting prévu pour se tenir place de l’indépendance a été accueilli dans la salle multifonctionnelle à cause de la pluie qui était, elle aussi, au rendez-vous.   « Bianrifi est audacieux, talentueux, honnête et est le seul à pouvoir nous rassembler, nous écouter et subvenir à nos besoin », a dit dans son allocution, un de ses soutiens madame Anrafa. Quant à l’ancien maire de Ouallah, Bianrifi est un combattant, expliquant le choix fait sur lui pour cette qualité.   Un ancien membre de l’exécutif de l’île, le commissaire Harouna, a expliqué  les circonstances qui ont conduit au choix de Binga comme candidat de l’équipe du gouverneur, un choix, démocratique, selon lui.  

A son avis, et faisant allusion à la candidate Hadidja Aboubacar, cette femme ne peut pas être à la tête de l’ile, allant même jusqu’à trouver des versets du coran selon lesquelles la femme ne peut pas être à la tête de l’île. « Nous avons appris que certains nous intimideraient par les armes, nous leur disons que nos armes sont les bulletins le jour du scrutin » a-t-il dit.  

Chanbane Bacar, colistier de Mouigni Baraka à Mwali brossera rapidement un pan du tableau du programme du candidat dans le secteur de la volaille. Pour ce candidat à la vice- présidence, lors que Binga est élu l’importation des ailes de poulet prendra fin.

  Bianrifi qui a commencé son intervention par rendre hommage aux efforts de Mohamed Hassanali, a insisté sur le fait que ces élections ne sont pas une plaisanterie. Il ne suffit pas d’avoir les 3 millions de caution pour obtenir la confiance des Mohéliens. Pour lui, la responsabilité de gouverneur ne mérite qu’un chevronné en politique. Comme lui, a-t-il souligné.

Mouayad Salim / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*