Election: « L’auteur de cette bévue doit en payer le prix »

wpid-screenshot_2016-02-26-05-40-58-1.png

Opinion:

J’ai la désagréable impression que l’on se plait à passer à côté des choses graves. Justement parce qu’elles sont tellement graves que nous devons nous abstenir de ricaner mais dénoncer plutôt avec vigueur.

Qui peut après la diffusion du tableau sur les résultats du scrutin des gouverneurs de l’île de la Grande-comore, croire encore à l’efficacité de nos structures électorales et aux compétences des « experts » qui y sont affectés.

image

Comment peut-on affronter froidement le pays et le monde entier pour sortir des chiffres aussi invraisemblables. Augmenter sans s’apercevoir 4.41%  pour en faire un total de 104,41% et rajouter plus de 4600 voix a de quoi vous foutre en rogne.

Les communiqués des observateurs publiés après ces résultats, censés apporter des éclairages, sont si évasifs, imprécis et ambigus, qu’ils rajoutent à la confusion générale. Le pouvoir et la classe poltique ne peuvent prétendre respecter le choix des urnes, en laissant à la seule Cour Constitutionnelle le soin de nettoyer les écuries d’Augias.

Microsoft Excel, le logiciel utilisé est un tableur simple à manipuler. Chaque fichier correspond à un classeur composé de feuilles de calculs organisés. Chaque feuille correspond à «un tableau de lignes et de colonnes pouvant contenir des valeurs (numériques ou non) ainsi que des formules permettant les calculs». Qui a gelé les formules pour effectuer ses propres opérations et pourquoi ?

Après des élections propres saluées par l’ensemble de la classe politique et la communauté internationale, comment peut-on encore avec une audace insolente se tromper sur des calculs. Si l’intention était frauduleuse, qui a diligenté ces opérations et au profit de qui ? Car une telle erreur ne peut rester impunie.

L’auteur de cette bévue doit en payer le prix. L’image du pays et des élections en ont prix un coup.

Des milliers des gens se sont rendus aux urnes. Des candidats ont sacrifié leur temps et leur énergie pour battre campagne aux quatre coins du pays. Des partis se sont engagés dans une bataille longue et couteuse pour convaincre l’opinion à les voter.

Comment peut-on d’un revers de main, balayer tous ces efforts et vicier la démocratie dans ce pays. Le président de la république a engagé sa personnalité, sa responsabilité et son honneur pour veiller à des élections libres et démocratiques. L’ensemble de la communauté des observateurs l’ont rencontré pour saluer les efforts engagés et présenter leurs félicitations.

Nous avons pris des mois et des mois, pour recenser la population à deux reprises, gaspiller des millions et des millions pour produire des cartes biométriques et plaider pour obtenir des fonds de la communauté internationale pour financer ces élections.

Qui pouvait se douter que nos structures chargées des élections allaient rabaisser ce travail de titan. Il faut maintenant déterminer les responsabilités, comprendre les intentions, sanctionner et rectifier les erreurs pour pouvoir avancer et permettre ainsi des élections libres et transparentes.

Personne n’a intérêt à être élu sur la base de tant de suspicions au risque de fragiliser la prochaine présidence et de (dé)légitimer le pouvoir.

Il ne faut surtout pas que cette grossière manipulation de chiffres sert de stratagème pour accoucher un pouvoir intérimaire, une ruse pour rompre le processus démocratique, au risque d’engendrer au final un pouvoir bâtard.

AAA

3 commentaires sur Election: « L’auteur de cette bévue doit en payer le prix »

  1. j’ai encore un peu d’espoir en l’avenir de notre cher pays les îles de de la lune quand je vois qu’il y’a des gens comme vous AAA qui osent dire les choses moi je lance un appel à tous les intellectuels de notre pays qui ont encore l’amour de notre beau pays car j’en suis convaincu qu’ils sont nombreux qu’ils soient sur place ou à l’étranger que ce qu’il vous faut pour que vous réagissez quant est ce que vous allez faire quelque chose pour votre pays je pense que le moment est venu que vous avez assez attendue et je crains que si vous le faîtes pas maintenant j’ai peur que hélas vous aurez l’occasion de le faire car il sera trop tard

  2. Monsieur Ahmed,

    Laissez-moi saluer la qualité de votre article et le courage de vos idées et de vos propos.

    Je salue aussi le fait que votre journal en ligne est resté GRATUIT.

    Mis à jour régulièrement à défaut des autres journaux en ligne locaux et je pointe du doigt le journal du gouvernement, qui quant à lui a rendu payant son journal quelques semaines avant les élections.

    Dans un pays où les ressources financières sont manquantes pour beaucoup de comoriens et de comoriennes, faire du droit à l’information un produit élitisme je trouve cela scandaleux surtout venant de l’Etat.

    Maintenant, nous savons tous que la corruption est la maladie de ce pays depuis plus de 40 ans.

    Le CENI, le CEII et les observateurs internationaux sont tous coupables à différents niveaux d’implication.

    Les observateurs internationaux se devaient d’être plus ferme et plus insistant sur les résultats qu’ils sont pu traduire lors de ce 1er tour.

    Pour le CENI et le CEII, ils ont tout simplement bafoués l’honneur, le dignité du peuple comorien.

    Ce crime contre la nation et la stabilité du pays devrait d’une part être puni et d’autre part, entrainer la révocation de l’ensemble de ses membres.

    Par leurs actions, installe la confusion, le séparatisme et un comportement d’indifférence du peuple comorien vis-à-vis des droits civiques.

    J’attire l’attention du peuple, des organisations locales et internationales sur la gravité de la situation.

    Comment imaginer un 2nd tour, alors qu’il y a eu corruption ! A qui profite le crime ? A qui cette trahison permettra de mettre les Comores en cendre ?

    Nous sommes en 2016, une solution PACIFIQUE et ETHIQUE se doit d’être trouvée RAPIDEMENT.

    D’ailleurs M. AHMED, il serait intéressant que votre rédaction recueille les points vues des organisations/associations (MODEC/Syndicat de transport..), des présidents de chambres, des comoriens et comoriennes par le biais de reportage micro-trottoir, des personnes de la diaspora, Etc..

    Les médias vous avez un rôle déterminant dans le monde.
    Aux Comores, se rôle est encore plus important, vous êtes le vecteur de la communication et vous avez une place primordial dans cette élection.

    Professionnalisme, éthique et du courage, feront que les médias arriveront à combattre la corruption.

    Enfin, pour ceux qui ont lu mon commentaire, je souhaite vous dire que je ne suis pour aucun parti politique, qu’il ne faut pas vous contenter de lire mais réagissez ! Commentaires, marche pacifique, mobilisation des organisations, associations ….

  3. Vous avez raison Ahmed Ali Amir.Les membres de la CENI et de la CEII doivent être traduits en justice car ils veulent compromettre la stabilité du pays et nous faire plonger dans les heures sombres du séparatisme.ils sont coupables de haute trahison envers la nation!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*