Elections 2016 : Le chef de l’état-major : «Les forces de l’ordre sur le terrain sont aux ordres de la CENI»

wpid-screenshot_2016-02-02-09-28-37-1.png

Lors d’une réunion, hier lundi, dans les locaux de la gendarmerie des forces de l’ordre et des partis politiques, les candidats aux élections présidentielles et à celles des gouverneurs des îles ont été informés sur le mode d’emploi de la sécurisation des élections.

image

Introduisant la réunion, Youssouf Idjihadi, le chef d’état-major de l’armée nationale de développement (AND) a indiqué que le pays est en transition démocratique. Garant de la sûreté, la sécurité et la stabilité du pays, il a précisé que les élections, quelles qu’elles soient, ont toujours présenté un enjeu majeur pour un pays.

D’après ce haut gradé de l’AND, les forces de sécurité sont déterminées à mener leur mission efficacement et sereinement. « Les forces de l’ordre sur le terrain sont aux ordres de la CENI et non aux autorités politiques », a-t-il souligné avant d’ajouter que l’armée fera tout ce qui lui est possible pour qu’ « il y ait des élections transparentes et crédibles ».

Mohamed Yusseif, représentant de l’Union Africaine aux Comores a fait savoir, quant à lui, la volonté de l’organisation panafricaine à vouloir aller jusqu’au bout de son engagement avec les Comores dans le processus électoral.

« La communauté internationale est très engagée pour lutter contre toute forme de trouble pouvant perturber le processus », a indiqué ce diplomate soudanais qui a mis en garde, lui aussi, contre l’utilisation des moyens de l’Etat à des fins électorales.

D’après lui, de multiples réunions avec tous les partis dans le processus ont été tenues pour assurer des élections crédibles et acceptées par toutes les parties.

Notons que la rencontre entre les forces de l’ordre et les leaders politiques est intervenue au moment où les candidats, tant du pouvoir en place que de l’opposition, ne cessent de mettre en garde contre toute tentative de fraude. Cette initiative de l’AND intervient à 20 jours du double scrutin prévu de se tenir le dimanche 21 février prochain.

Maoulida Mbaé / hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*