Elections 2016 : Le premier tour des élections fixé en février prochain

L’investiture du président de l’Union des Comores et des gouverneurs des îles auront lieu respectivement les 23 et 26 mai 2016. Ces précisions ont été faites par la commission électorale nationale indépendante qui a déjà élaboré le calendrier des élections, remis au gouvernement la semaine dernière.

image

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a élaboré le projet de calendrier des prochaines élections, qui a été remis au gouverneur à la fin de la semaine dernière. Dans deux semaines, elle fera procéder à la révision du fichier électoral tandis que le collège électoral sera convoqué fin novembre. Quant au dépôt des candidatures, il sera reçu au début du mois de décembre.

L’ouverture de la campagne électorale pour la présidentielle et l’élection des gouverneurs est fixée à la fin du mois de janvier 2016. Les électeurs se rendront aux urnes en fin de mois de février pour le premier tour des gouverneurs et des primaires des présidentielles. Début avril, aura lieu le 2e tour des élections des gouverneurs et l’élection générale pour la présidentielle.

Selon un membre de la CENI, l’on travaille en ce moment sur le projet de budget de ces élections, un budget qui sera forcément revu à la baisse compte tenu de la disponibilité de certains matériels acquis lors des dernières élections. Bien entendu, le vote de la diaspora constituera un volet important de ce budget.

A la CENI, on se dit prêt pour des élections régulières tout en soulignant l’expérience acquise aux dernières élections, les erreurs de ce passé immédiat devant servir de leçon pour mieux faire, cette fois.

« Lors des dernières élections, des manquements ont été relevés au niveau des cartes d’électeurs. Cette fois, toutes les dispositions sont prises pour assainir le fichier », a indiqué notre source, selon laquelle « une étude dans ce sens vient d’être bouclée ».

Pour le recensement de la diaspora, la CENI attend, d’après notre informateur, l’acte portant sur le recensement des électeurs y compris ceux de la diaspora.
Mohamed Youssouf / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*