Elections des gouverneurs des îles : Les dossiers incomplets ne seront pas acceptés

wpid-screenshot_2015-12-09-12-45-55-1.png

Contrairement aux dernières élections, nous n’accepterons pas les dossiers incomplets», a averti le président de la commission électorale insulaire et indépendante (Ceii) au niveau de Ngazidja. Selon Abdou Ismael, des candidats se permettaient, par le passé, de déposer des dossiers incomplets juste à la date limite pour pouvoir se faire enregistrer et….compléter par la suite. «Cela ne sera pas possible cette fois et nous demandons aux prétendants de ne pas attendre le délai de rigueur», a insisté le président de la Ceii de Ngazidja.

image

Il faut dire que la période de dépôt des candidatures aux élections (présidentielles et des gouverneurs) est ouverte depuis le 6 décembre. «Toutes les dispositions sont prises et les documents sont disponibles pour le retrait», a fait savoir Ismael Abdou, qui précise que «le candidat doit se présenter en personne pour déposer sa candidature, on n’acceptera pas de mandataire».

Au niveau de Mwali aussi, la commission électorale insulaire se dit ‘‘prête pour le retrait et le dépôt des dossiers des candidatures», a assuré Ali Youssouf  Boina, son président. La Ceii de l’île déplore, cependant, une panne de ses ordinateurs, qui pourrait perturber le déroulement de cette étape du processus électoral.

A Ndzuani, les candidats rencontreraient des difficultés au niveau du trésor public pour le versement de la caution. «Le trésor renvoie les candidats au motif qu’il n’a pas encore reçu le modèle de récépissé réservé à ce genre d’opération» , a indiqué avant-hier à Al-watwan Mahamoud Boina, le président de la Ceii de l’île. L’autre difficulté que déplore la Ceii de Ndzuani, c’est l’absence d’un  scanner pour «sauvegarder» les copies des documents reçus.

«C’est important pour nous car, lors du dernier processus, des documents s’étaient tout simplement volatilisés», a souligné le président. «Nous ne prendrons pas de dossiers incomplets», prévient-il, expliquant que «c’est pourquoi nous donnons à tout le monde le champ libre pour venir consulter et s’informer». «Nous enregistrons les candidatures et l’heure d’arrivée. Si quelqu’un vient après minuit de la date d’expiration, nous prendrons et enregistrerons l’heure d’arrivée et à l’instance délibérative  de trancher», ajouta-t-il.

Les démembrements de la Ceni parlent d’une bonne communication entre le principal organe de gestion des élections et les sous-commissions. Leur rôle dans cette étape, selon Ismael Abdou, étant «la réception des candidatures» qui seront, par la suite, acheminées à la Ceni pour examen et délibération.

«Le cas échéant, à la fin de la période de réception, les Ceii transmettent  les dossiers de déclarations de candidatures  et des listes des candidats à la Ceni qui décide sur la conformité de la composition des listes et des dossiers de candidature», comme le stipule le code électoral (art 70).

Saminya Bounou/ Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*