En ce moment

Elections législatives : les partis de la mouvance présidentielle reçus à Beit Salam

Dans la perspective de la tenue des élections législatives, le Président de la république Azali Assoumani a engagé une série de concertation avec les partis et personnalités politiques en vue de communiquer ses décisions et d’échanger pour se convenir d’une démarche consensuelle dans le respect des délais constitutionnels. C’est dans ce cadre que les partis et formations politiques de la mouvance présidentielle ont été reçus à Beit Salam.

Le président a informé les partis de sa décision de signer le décret de convocation du corps électoral ce samedi 19 octobre pour permettre la tenue du premier tour des législatives à la date du 21 janvier 2020.

Il a exhorté les partis de la mouvance à permettre les ambitions s’exprimer notamment les candidats à la candidature mais d’aborder au final ces élections dans l’unité. Le président a longuement insisté sur les missions des partis politiques, dans la formation de l’opinion et l’éducation des citoyens.

Le président a défendu son bilan de ces deux derrières années, le label de communication pour la victoire de la mouvance. Selon, lui, malgré les impacts négatifs du cyclone Kennet, le pays a maintenu le niveau escompté de sa croissance économique et accédé au classement des pays à revenu intermédiaires.

Cette reconnaissance de la communauté internationale des efforts déployés par le Gouvernement comorien pour sortir le pays du sous-développement et s’orienter vers l’émergence à l’horizon 2030 s’appuie sur les performances économiques enregistrées, notamment la hausse spectaculaire des recettes publiques, la maitrise des dépenses, et en particulier celle de la masse salariale, le remboursement de la dette extérieure, l’augmentation des exportations et enfin la relance de la croissance économique qui a atteint 3,8% contre 1,1% en 2015.

Le président a exhorté les partis de la mouvance à battre campagne sur les réalisations aussi bien dans le domaine la construction des routes, des grands projets d’infrastructures, la relance de l’énergie et le niveau encourageant des investissements étrangers.

Le chef de file de la mouvance présidentielle, Ali Mlipva Youssouf, a remercié le président pour les avoir reçu. Il a tenu un discours rassembleur, estimant que les grandes batailles menées jusqu’ici ont été gagnées en raison de l’unité politique sans faille affichée.

Mlipva a rappelé à juste titre que depuis un an et six mois que la mouvance présidentielle est crée leur unité a constitué le gage des succès enregistrés, notamment dans la tenue des assises nationales, le référendum constitutionnel et les élections présidentielles.

Selon lui, l’idée fait son chemin de rassembler toutes les formations politiques de la mouvance présidentielle pour créer un grand parti autour de l’action du Président de la république.

En guise de réponse, le Président est revenu sur les alternances politiques pacifiques dans le pays et la nécessité de ramener à un niveau raisonnable le nombre de partis politiques en fonction de la loi. S’il estime que la loi sur les partis doit être revue, le Président abonde dans le sens de la réglementation de l’espace politique à l’exemple des pays voisins, l’Afrique du sud, la Tanzanie ou l’ile Maurice.

Le Président de la république a déclaré que les partis ne sont pas seulement des organisations structurées qui cherchent à conquérir et à exercer le pouvoir pour appliquer leur projet, mais ces formations engagent aussi un travail permanent de formation des militants et des électeurs pour promouvoir les valeurs universelles, la paix, le patriotisme, le respect de l’intérêt supérieur de la nation.

Beit Salam

Beit

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*