Electricité : deux techniciens attendus ce mercredi pour la certification de la nouvelle centrale

A en croire le directeur de cabinet du chef de l’Etat, deux techniciens sont attendus ce mercredi à Moroni pour certifier les travaux de la nouvelle centrale. «Le chef de l’Etat a demandé aux techniciens de la société française de vérifier le réseau électrique de Ma-mwe et de le réparer dans un court délai. Parce que l’idée n’est pas de produire seulement de l’énergie, mais également de distribuer le courant», a-t-il fait savoir.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Par Nazir Nazi

Les techniciens de la société Caterpillar-France, chargés de l’installation des nouveaux groupes électrogènes, ont été reçus à Beit-Salam avant-hier. Le chef de l’Etat cherchait à s’informer de l’évolution des travaux préalables au démarrage de la nouvelle centrale. A la sortie de cet entretien, le directeur de cabinet du président, Youssoufa Mohamed Ali, a déclaré que le planning établi entre les deux parties avait jusqu’ici été scrupuleusement respecté. ‘‘Il n’y a pas de raison qu’il n’en soit pas ainsi pour la suite’’, dit-on. 
La période d’essai devra débuter avant le 29 de ce mois pour permettre de procéder aux réglages d’usage. «Ce sont des groupes électrogènes dotés d’un automatisme. Tout est automatique. Ainsi, des réglages sont nécessaires pour être au rendez-vous», a-t-il poursuivi. 

Période d’essai de 5 jours

A en croire toujours le directeur de cabinet chargé de la Défense, deux techniciens sont attendus ce mercredi à Moroni pour certifier tous les travaux de la nouvelle centrale. «Le chef de l’Etat a demandé aux techniciens de la société française de vérifier le réseau électrique de Ma-mwe et de le réparer dans un court délai. Parce que l’idée n’est pas de produire seulement de l’énergie, mais également de distribuer le courant», a-t-il fait savoir. Le directeur technique de la société Caterpillar, Launay Franck, a indiqué que les discussions avaient, notamment, porté sur le réseau électrique, qui doit être mis aux normes. Par rapport à la centrale, il a promis que d’ici la fin de ce mois de janvier, tout serait opérationnel.

«Il nous reste des réglages à faire sur les moteurs, sur la distribution du courant et tant qu’on n’a pas commencé ces réglages, on ne pourra pas affirmer qu’on va démarrer telle date. Nous mettons tout en œuvre pour démarrer le plus rapidement possible, fin janvier ou début février», a expliqué Launay Franck. La période d’essai prendra normalement quatre à cinq jours. Selon des sources concordantes, un spécialiste de réseau électrique sera dépêché aux Comores pour vérifier le réseau de Ma-mwe. Il n’est pas exclu que l’ensemble du réseau de Ma-mwe au niveau de Moroni soit remplacé.

Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*