Électricité: La Ma-mwe s’en remet à Dieu

wpid-screenshot_2015-12-15-08-50-10-1.png

La société nationale d’eau et d’électricité Ma-mwe, a procédé samedi à une prière suite à aux perturbations de la fourniture de l’électricité dans les périphéries de Ngazidja. Neuf chefs religieux dont le grand Mufti ont été conviés à cette prière tenue à Voidjou, là où se trouvent les moteurs.

image

Le 1er décembre, la Ma-mwe annonçait la fin du calvaire en promettant une fourniture de 7h par jour en électricité. Seulement, la situation n’est pas exactement comme annoncée. A la suite de nombreuses perturbations, les responsables de la société nationale d’eau et d’électricité semblaient désemparés.

« Chaque fois que nous pensons que c’est bon, nos techniciens nous signalent d’autres désagréments », s’est plaint Mohamed Ali Said, directeur adjoint de la Ma-Mwe. A bout, les dirigeants de la société ont décidé de s’en remettre à Dieu. « Nous avons jugé bon d’accompagner les efforts du gouvernement par cette prière afin que le Bon Dieu puisse nous aider », a-t-il déclaré.

La prière s’est déroulée à Voidjou, là où se trouvent les moteurs. « Nous avons été conviés par la direction pour prier le Seigneur », a dit Charif Said Toihir Said Maoula, Mufti, qui ajoute que lui et les Oulémas ont été appelés « pour être témoins des efforts fournis par la société ».

Le vice-président en charge des finances, Mohamed Ali Soilih, était présent au siège de la Ma-Mwe, pour une visite surprise. Selon une source sûre, Mamadou tente de percer le mystère de la Ma-Mwe, frappée malgré tous leurs efforts par un mauvais oeil.

Ibnou. M. Abdou /Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*