Emmanuel Macron : «La colonisation est un crime contre l’humanité»

En voyage de deux jours en Algérie, le candidat d’En marche ! a choisi de se démarquer des lignes de ses concurrents dans une interview à «Echorouk News».

« La colonisation est un crime contre l’humanité. » La formulation sans ambiguïté vient de l’ex-ministre de l’Économie, Emmanuel Macron. Actuellement en voyage en Algérie, le candidat d’En marche ! a accepté de répondre aux questions d’Echorouk News, notamment sur sa vision des relations franco-algériennes. Emmanuel Macron s’est alors laissé aller à une formule qui n’est pas passée inaperçue : « C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes. » Avant d’enchaîner : « En même temps, il ne faut pas balayer tout ce passé, et je ne regrette pas cela parce qu’il y a une jolie formule qui vaut pour l’Algérie : La France a installé les droits de l’homme en Algérie, simplement elle a oublié de les lire. »

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Virage à 180 degrés

Des propos qui s’éloignent pourtant de ses précédentes déclarations. Dans une interview accordée au Point en novembre dernier, Emmanuel Macron avait déclaré : « Oui, en Algérie, il y a eu la torture, mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie. » Une phrase qui lui avait valu de nombreuses critiques.

Annonce politique? Aveux? En tout état de cause, un message qui réconfortera plus d’un, notamment en Afrique ou le «Front du non au CFA» émerge depuis un certain temps.

Avec Lepoint.fr

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*