Energie La société: comorienne des hydrocarbures en panne à Mwali

Depuis quelques semaines, la société comorienne des hydrocarbures (SHC) à Mwali n’a ni camion-citerne, ni pompe, ni moteur à pompe. La livraison des produits pétroliers s’effectue manuellement.

image

Depuis qu’une deuxième station à produits pétroliers a vu le jour à Mwali, contre toute attente, les problèmes de fourniture des produits pétroliers vont en grandissant. Si le bateau qui ravitaille l’île en hydrocarbure accoste au port de Boigoma, il n’en demeure pas moins que le problème de ravitaillement se pose toujours : les deux camions-citernes de la société des hydrocarbures sont en panne.
« C’est le camion-citerne de Comores Telecom qui décharge le carburant avec leurs propres équipements », explique un agent du port qui précise que le moteur à pompe de la SHC qui assure le transfert des produits du navire au camion est, lui aussi, tombé en panne.

Une fois les produits pétroliers parvenus dans les bacs de stockage de la SHC, le problème se pose à un autre niveau pour la population. « Les pompes de la station sont toutes en panne », explique un client très en colère.
« Et pourtant, ces pompes sont livrées au même moment que celles de la station Youmna à Hairaha (la deuxième station dans l’île). Ces dernières n’ont jamais posé problème », déplore un riverain de la station Youmna.
En principe, suite à ces difficultés à la SHC, les clients devraient se rendre à cette station-là qui n’est pas ravitaillée faute de camion-citerne. De petites stations de fortune arrivent à servir les clients. La livraison des produits pétroliers aux gérants desdites stations se fait manuellement, c’est-à-dire à l’aide de seaux et de tonneaux.

Mouayad Salim / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*