Energie : Les délestages s’invitent à Anjouan

wpid-screenshot_2016-03-17-10-17-16-1.png

A Anjouan, les délestages animent le quotidien des citoyens. Depuis 72 heures, la lumière se fait rare. La société EDA (Electricité d’Anjouan) n’a pas fournis d’explication à la population qui se plaint de ce silence.

image

« Depuis avant-hier, l’électricité se fait rare dans notre quartier » s’est plaint un citoyen de Chitsangani, un quartier de la capitale Mutsamudu, où les coupures d’électricité sévissent depuis 72 heures déjà.

La société en charge de l’énergie sur l’ile, EDA, n’ayant pas fourni d’explication sur ces délestages, la population s’impatiente et parle « d’incompétence des dirigeants de la société » et de « la mauvaise gestion » de ladite société.

Du côté des autorités, la déclaration du secrétaire général du gouvernorat, Dr Housni Mohamed Abdou Madi, à l’antenne de la Radio Star FM de Mutsamudu n’est pas pour rassurer : « La société EDA est atteinte d’un virus du à la mauvaise gestion. On doit changer de cap, sinon cette société va engendrer une faillite systématique d’une autre, ou d’autres, société(s) d’Etat ».

En cette période électorale, les discussions autour de la politique de nos dirigeants s’invitent partout. A l’image de cet homme qui, lassé des coupures intempestives d’EDA, a directement accusé l’Updc, le parti au pouvoir, d’être responsable de cette situation : « Tel que je connais les Comoriens, qui ont tendance à aduler leurs bourreaux, ils vont accepter de revivre encore cinq ans dans le noir et au-delà de l’obscurité en votant pour les candidats de l’Updc ».

Nabil Jaffar /LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*