Enfin une sépulture pour les naufragés clandestins

Les cinq victimes retrouvées ont été identifiées et portées en terre au cimetière de M’gombani à Mamoudzou, 12 jours après leur décès.

Une tractopelle au cimetière de Mamoudzou ce matin laissait entrevoir l’espoir d’un dénouement dans l’affaire des naufragés clandestins morts depuis 12 jours. Le convoi mortuaire, composé de deux adultes et trois enfants est arrivé en milieu d’après midi au cimetière de M’gombani. Les 5 corps ont été inhumés dans une fosse commune. Une petite fille née Mayotte se trouvait dans l’un des petits cercueils.

Tous les corps des naufragés ont été identifiés mais aucune des familles n’a réclamé le corps. Un chef religieux de la ville de Mamoudzou a assisté à titre privé aux obsèques, afin de s’assurer du respect des rituels religieux. Un moment d’émotion pour les proches venus rendre un dernier hommage aux personnes disparues en mer et aux autres naufragés clandestins morts près de la côte de Kani-Kéli dans le sud de Mayotte.

source : mayotte.la1ere

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*