Enseignement coranique : 11 millions de francs de subvention octroyés à trente-cinq madrasa à Ngazidja

Trente-cinq madrasas (école d’enseignement coranique) de Ngazidja ont reçu hier, jeudi au ministère des Affaires islamiques, près de onze millions de Fc de subvention de la part de l’Etat. La cérémonie de remise a été conduite par la directrice de cabinet du ministère, Nadjahi Allaoui, en présence de plusieurs personnalités religieuses, notamment des enseignants des écoles coraniques.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Une soixantaine de madrasas avait fait acte de candidature à cette subvention mais seuls trente-cinq ont été sélectionnés. Il s’agit, pour l’essentiel, d’écoles situées dans les zones sinistrées par les intempéries d’avril dernier. Chacune a reçu entre cent cinquante et six cents mille francs, en fonction des besoins exprimés dans sa candidature.

S’adressant aux responsables des marasa, la directrice de cabinet du ministère a déclaré, à l’occasion de la cérémonie de la remise des chèques que les autorités avaient le devoir d’être à l’écoute de votre humble mission et de soutenir tous ceux qui travaillent pour le bien commun“. Selon elle, en effet, les enseignants de l’école coranique sont un exemple concret de l’éducation traditionnelle de la société comorienne.

Cette opération de solidarité, qui est une première pour les écoles coraniques de Ngazidja, s’inscrit dans le cadre d’un programme qui concerne toutes les écoles coraniques sur l’ensemble du territoire national. Au nom de leurs collègues enseignants, Fundi Chaarane et Ahamada Cheha cet “acte de solidarité qui va permettre aux madrasas d’accomplir leur noble mission d’enseignement et d’éducation dans de meilleures conditions“.

Ces fonds qui s’élèvent à 51 millions de francs ont été prélevés automatiquement sur les impôts et placés dans un “compte madrasas“à la Banque centrale suite à une ponction votée par les députés en 2006, sont répartis entre Ngazidja (45%), Ndzuwani (35%) et Mwali avec 25%.

Nakidine Hassane.  Source : Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*