Enseignement public : Les élèves appelés à reprendre le chemin des classes dès ce mardi

 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

education

REPRISE DES COURS. Un compromis a finalement été trouvé entre le syndicat des enseignants et le ministère de l’Education nationale. Les élèves du secteur public sont invités à reprendre le chemin des classes dès ce mardi. Un léger remaniement du calendrier scolaire n’est pas exclu.

Le Syndicat national des professeurs comoriens (Snpc) appelle les élèves du public à reprendre le chemin des classes dès ce mardi. Cet appel intervient suite à la signature, dimanche, d’un protocole d’accord entre le syndicat, le ministère de l’Education nationale, celui des Finances et le ministère de la Fonction publique.

Le protocole enjoint au gouvernement de «payer tous les reliquats de janvier à mai 2014 après vérification du montant exact par une commission composée des représentants du Men, de la Fop, du budget et du Snpc. Un calendrier de paiement de ces reliquats sera établi par la dite commission et sera soumis pour approbation en conseil des ministres pour les éponger avant la fin de l’année 2015». Les autorités nationales se sont, en outre, engagées à «évaluer l’impact financier des reliquats de novembre et décembre 2013 ; la régularisation de ces reliquats interviendra de manière progressive à partir du paiement de janvier 2016».

Le ministère de l’Éducation nationale est chargé «d’établir un rapport final des travaux de correction des avancements et des intégrations devant servir de base aux travaux relatifs au reste des avancements jusqu’en décembre 2013». Dans le cadre de ces avancements, l’État entend donner la priorité à «l’ancienneté professionnelle».

L’autre engagement pris par le gouvernement porte sur l’intégration des diplômes étrangers. Il a ainsi promis de mettre en place une commission qui sera chargée d’authentifier et d’établir l’équivalence de ces diplômes.
Pour sa part, le Snpc s’est engagé à œuvrer pour la reprise des cours et valider l’année scolaire 2015-2016.

Selon le cabinet du département de l’Éducation nationale, une rencontre entre le ministère, l’inspection pédagogique, les commissariats à l’éducation, l’Onec et les Oec est prévue ce mardi pour les dispositions à prendre en ce qui concerne le calendrier des examens nationaux. Un léger report des épreuves n’est pas exclu.
Asa

Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*