Esclavage en Libye: l’armée tchadienne prête à intervenir 

Toujours prête quand il s’agit d’aller en guerre, l’armée tchadienne est de nouveau en première ligne sur le dossier de vente de migrants en Lybie. 

Sur tous les fronts, l’armée tchadienne se dit prête à intervenir en Libye face aux allégations de ventes d’esclaves africains. Toujours prête quand il s’agit d’aller en guerre, l’armée tchadienne est de nouveau en première ligne sur le dossier de vente de migrants en Libye.
Pour le célèbre Colonel Fader Amel, l’armée tchadienne qui n’a pas reçu de réponse de l’Union Européenne face à la proposition d’envahir les paradis fiscaux serait prête à intervenir en Libye. Objectif : libérer les migrants et flanquer une correction aux esclavagistes qui les retiennent.
“Les manifestations devant les ambassades libyennes et indignation sur les réseaux sociaux ne vont rien changer. Deux bataillons de nos vaillants soldats et le problème sera réglé en quelques jours”, soutient-il.
Faisant face à des grosses difficultés économiques, le Tchad compte sur les opérations militaires pour renflouer ses caisses.
Pour l’opposition, il ne s’agit de rien de plus qu’une opération de communication pour s’attirer la sympathie des occidentaux, ce que refute le Colonel Abel.

“Quand on a une armée aussi puissante que la notre, il faut savoir l’utiliser. Nous petits soldats s’ennuient un peu. Ils ont besoin d’action. Et si cela peut mettre du beurre dans les épinards, c’est encore mieux“, conclut-il.

Par Ramata Souley/ stateafrique.com 

1 commentaire sur Esclavage en Libye: l’armée tchadienne prête à intervenir 

Répondre à Mohammed Torodo Camara Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*