Etats-Unis : envie de sécession

  Depuis que Barack Obama a été réélu, des milliers de personnes veulent faire sécession. C’est devenu la mode, dans les Etats « rouges »: les indépendantistes s’inscrivent sur le site de la Maison Blanche sur la page « We the People » ouverte pour encourager l’expression directe des citoyens par le biais de pétitions.
Une trentaine d’Etats sont représentés dans les pétitions. Il faut 25 000 signatures pour entraîner une réponse de la Maison Blanche. Seul le Texas a jusqu’à présent atteint ce seuil (mais Rick Perry le gouverneur – qui avait habitué à mieux – a refusé de signer, estimant que l’Union était parfaite comme elle est).
La sécession d’un Etat, cela dit, ne dépend pas de la présidence. On imagine que les services juridiques de la Maison Blanche se borneront à répondre que rien, dans la Constitution, ne prévoit une telle rupture de contrat. Pas plus aujourd’hui qu’en 1861.

Le Texas estime qu’avec un budget en équilibre et la 15e économie du monde, il est pratiquement envisageable de faire sécession.
La pétition « pour forcer les Etats qui veulent faire sécession à payer d’abord leur part de la dette nationale » n’a encore recueilli que 985 signatures.



  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Tumblr


Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*