Etats-Unis: vers un recompte des voix en faveur de Clinton?

Des experts informatiques remettent en cause la fiabilité des résultats de la présidentielle dans le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie. Près de 3 millions de dollars ont été rassemblés pour organiser le recompte des voix: il pourrait permettre à Hillary Clinton de l’emporter.

Hillary Clinton aurait-elle finalement une chance de devenir présidente des Etats-Unis? Malgré l’avance de Donald Trump sur la candidate démocrate en nombre de grands électeurs – 290 contre 232, la situation pourrait connaître un nouveau rebondissement.

Depuis l’élection, plusieurs experts en sécurité informatique ont fait part de leurs soupçons à propos de possible fraude électorale dans trois « swing states », le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin, où les résultats ont été particulièrement serrés.

Silence prudent chez Clinton

Ils ont été nombreux à alerter l’équipe d’Hillary Clinton, et à la presser de demander un recomptage des voix. Parmi eux, l’activiste John Bonifaz, et Alex Halderman, le directeur du centre pour la sécurité d’informatique de l’université du Michigan. Mais le clan de la candidate malheureuse adopte pour l’instant un silence prudent.

Qu’à cela ne tienne, Jill Stein, la candidate écologiste de cette élection, a décidé de se saisir du sujet. Le 23 novembre, elle a lancé une cagnotte en ligne qui a déjà atteint plus de 2,8 millions de dollars.

« Avec votre aide, nous collectons des fonds pour réclamer des recomptages dans ces trois Etats où les données suggèrent un besoin de vérifier les votes par machines électorales », écrit Jill Stein sur son site.

Désormais, il faut faire vite: le délai maximal pour demander un recours dans le Wisconsin est fixé au 25 novembre, celui pour la Pennsylvanie au 28 novembre, et celui pour le Michigan au 30 novembre.

Un séisme politique à venir?

Un recompte des voix peut-il vraiment changer les choses? Dans son article, CNN rappelle que dans les trois Etats, les différences de résultats sont très minces: 27 000 voix de différence entre Clinton et Trump dans le Wisconsin, et 60 000 en Pennsylvanie. Rien que ces deux Etats pourraient rapporter 30 grands électeurs à Hillary Clinton (10 dans le Wisconsin, 20 en Pennsylvanie). Quant au Michigan, dont les résultats ne sont pas encore définitifs, il pourrait lui faire gagner 16 grands électeurs, et ainsi faire basculer l’élection: Hillary Clinton gagnerait 278 grands électeurs contre 260 pour Donald Trump. Et CNN de rappeler qu’en tout, la candidate démocrate devance Donald Trump de 2 millions de voix. De quoi alimenter le doute.

Si la remise en question des résultats serait un immense séisme aux Etats-Unis, les chances pour qu’elle ait effectivement lieu sont très minces. Les experts ne sont pas unanimes: Nate Silver, célèbre politologue spécialiste de données et de statistiques, a lui-même exprimé ses doutes sur son blog, affirmant que les doutes des cyberexperts pouvaient s’expliquer davantage par la démographie que par le piratage. Selon lui, « il n’y a pas de preuve que la méthode de vote utilisée dans un comté , machine ou papier, ait un effet sur le vote ».

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*