Évitons l’irréparable

Opinion libre: Pour ceux qui sont incrédules, la crise de Mayotte est suceptible de créer une tension pouvant basculer à l’irréparable. Ne pas en parler est une forme passive de complicité.
C’est pourquoi j’exhorte les autorités françaises et comoriennes à une réactivité face à un déluge annoncé.
Les intox, les guerres médiatiques sous couvert Facebook sont des terribles ingredients pour favoriser des conflits aux conséquences lourdes.

L’expérience de MAJUNGA où l’archipel des Comores a été confronté à une guerre soudaine où l’on a déploré des milliers de morts reste encore vive dans les mémoires des rescapés de Maorais, Ndzouani, Ngazidja et Mwali.
Je fais confiance à la grande démocratie française pour une sortie de crise par la victoire de la loi et du droit. L’homme civilisé a tous les armes dans ses mains et dans sa tête pour desecalader les tensions et prévenir les risques d’embrasement.

Dans pareilles crises, les marchands de la haine travaillent d’arrache pied et cherchent toutes les occasions pour pousser à l’explosion sociale.
J’ai toujours été partisan d’un couloir humanitaire au delà des positions politiques franco comoriennes.
Nous avons des pertes en vies humaines dans les naufrages que maorais, anjouanais, mohéliens et grands comoriens enterrent dans la douleurs; c’est un fait.

Nous avons une puissance mondiale en face d’un petit Etat souvent entre les mains des dirrigeants corrompus, dictateurs.
Le plus inquiétant est que le régime actuel aux Comores est coupable d’une dictature qui se précise et une gestion calamiteuse des biens communs, en plus de sa volonté de se maintenir à vie au pouvoir, donc ouvert à toute concession.
L’arbitrage de la communauté internationale serait la bienvenue!

BEN ALI.

3 commentaires sur Évitons l’irréparable

  1. L’ humanité de l’ autre coté de la rive , on comprend bien que pour un Comorien c’ est d’ empecher ses propres ressortisants de rentrer dans leurs domicile .
    Mais nous savons bien que c’ est votre mauvaise foi qui vous trahit .

  2. « Celui qui n’a pas gagné l’autre rive ne doit pas se moquer de celui qui se noie ».disait un proverbe français
    Je dis au mahorais que rien n’est gagné tout peut basculer à tout moment. Même un voisin on n’a pas le droit de le repousser.Notre destinée est entre les mains de DIEU

  3. Où est l’humanitaire? On vend son âme au diable merci les mahorais comment vous traitez vos frères et soeurs Comoriens. DIEU seul qui vous repondra de vos humiliations en vers les Comoriens. Nous on a pas des papiers mais on a seul le grand et tout puissant.

Répondre à Said AHMED Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*