Examen d’entrée en sixième: Une épreuve relativement difficile

Ce samedi 13 juin 2015 a eu lieu l’examen d’entrée et sixième et Cepe au niveau de toutes les îles. Les élèves se sentent généralement sereins et attendent des bons résultats malgré des épreuves jugés au-delà du niveau des élèves par certains enseignants.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

​A Ngazidja, avec ses 31 sous-centres d’examen, les choses semblaient aller bon train, du moins à Moroni. Les épreuves ont débuté à 7h 30min pour se terminer à 13h. «On a d’abord commencé par le Français, le mathématique, puis l’étude du milieu (histoire, géographie, et éducation civique et religieuse) », fait savoir Ibouroi Ibrahim, chef de centre d’Application, où l’on compte 448 candidats sur les 6 523 de toute l’île. L’épreuve du Français jugé difficile par certains enseignants : « Le texte était mal composé. La dictée trop longue. Ca a trahi les habitudes et attentes mais surtout le niveau des élèves », brutalisent Mirzaouane Youssouf et Hadji Ahmed Zaki, deux enseignants qui jouaient le rôle de surveillants dans le sous-centre d’Application et qui ont dit que chez beaucoup d’élèves, la dictée n’a pas suffit sur un seul intercalaire. college

Ahmed Fatou, 10 ans et issue du groupe scolaire Foundi Abdoulhamid, se dit un peu surprise mais, malgré tout, confiante : « J’ai constaté une seule question difficile sur l’épreuve du français, mais je m’en suis bien sortie », avoue-t-elle. «Ils ont dit que c’était bien passé. Et nous gardons espoir », confient Yakout Ahamada et Echata Mmadi, deux parents dont les enfants composaient dans le sous-centre d’Application. D’autres élèves de sous-centre de Vouvouni déplorent la longueur de la dictée. Pire encore, le texte n’a pas passé sur l’intercalaire qu’on leur avait accordé, et ils ignoraient qu’on pouvait demander un deuxième.
Coté sécurité, ‘’rien à signaler’’ selon caporal-chef Hassane Ahmed. D’après le secrétaire général du commissariat à l’éducation, Daoud Ali Mdahoma, les résultats sont prévus pour le 26 juin prochain. Pour rappel, et selon toujours M.Daoud, le baccalauréat aura lieu le 27 juin et le BEPC le 13 juillet avec respectivement 6 523 et 6 403 candidats à la Grande-comore.

Toufé Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*