En ce moment

Exclu/ Amir Abdou : « On a travaillé dur pour arriver à ce stade-là »

Premier de la poule G des éliminatoires de la CAN 2021 devant le Kenya, l’Egypte et le Togo avec 4 points les Comores ont entamé ces campagnes en fanfare. Une victoire au Togo et un nul contre l’Egypte ont lancé idéalement les Cœlacanthe dans la campagne qualificative pour Cameroun 2021. Un peu plus de deux semaines après le nul réalisé contre les Pharaons, Amir Abdou, le coach de cette équipe comorienne nous a accordé un entretien exclusif au cours duquel, il est revenu sur la pleine forme de la formation 133e au dernier classement FIFA et sur le nul face à l’Egypte.

Amir Abdou, vous sortez d’un nul face à l’Egypte à l’issue de la seconde journée des éliminatoires de la CAN 2021. A voir la physionomie de la rencontre, nourrissez-vous des regrets ?

« Pas mal de regret sur ce match là, mais je suis quand même très satisfait du score ; ça fait quand même plaisir de faire cette première partie et de finir avec 4 points en attendant les prochains matchs qui se dérouleront dans le mois de septembre 2020 »

Etes vous fier de la performance de vos poulains ?

« Oui, c’est une fierté. Mais après bon, c’est un mini championnat qui est assez long. On va essayer de les préparer avec des matchs amicaux pour être prêt dans le mois de septembre. Mais c’est une grande fierté pour moi et pour mon peuple parce que on a travaillé dur pour arriver à ce stade là et on y est récompensé. »

A quoi est due cette forme étincelante ?

« Non ce n’est pas une forme, mais comme je l’ai dit on travaille dur et on monte crescendo. Les joueurs sont beaucoup concentrés par rapport à ce qu’on met en place, cette progression est tout à fait normale pour moi parce qu’on acquiert beaucoup d’expérience en jouant des matchs de haut niveau et les joueurs sont au rendez-vous. »

La qualification est une priorité ?

« Oui elle est prioritaire d’autant plus qu’on s’est fait sortir au tour préliminaire de la coupe du monde. C’est ma troisième édition, on essaie de progresser, de confirmer toutes ces années avec cette équipe, ce groupe-là. On est très déterminé à une qualification. »

La page de l’histoire avec votre élimination en 2019 est définitivement tournée alors ?

« Cette histoire pour moi, elle est oubliée. Après on peut se servir de tout ce qui s’est passé, tout ce qu’on a vécu ; on a vécu une sorte d’injustice sur le plan administratif. On essaie de tout faire pour revenir dans la course et il était important de faire deux bons matchs pour la qualification de la Coupe d’Afrique des Nations. On sait que les deux premiers résultats sont importants pour rentrer dans la compétition. On a pris un capital confiance, c’est à nous de nous servir de ça pour aller chercher une qualification historique »

Comment comptez-vous abordez la suite des éliminatoires ?

« Au mois de mars et juillet prochain, il y a deux dates FIFA pour préparer des matchs du mois de septembre, nous, il faut qu’on arrive à trouver de bons adversaires ; après je sais que beaucoup d’adversaires sont qualifiés pour les tours préliminaires de la coupe du monde, ils sont dans les poules. Malheureusement on a eu un tirage difficile contre le Togo qui nous a éliminé, c’est à nous de tirer les enseignements et bien se préparer avec les matchs amicaux, car il est important de consolider la dynamique qu’on a actuellement. »

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*