Explication aux partenaires du Plan de Prévention et de Riposte contre la Peste : Ce qui a été fait et ce qui sera fait

Ce mardi  vers 16H15, la Ministre de la Santé a convié tous les partenaires du secteur de la Santé en Union des Comores pour leur informer sur les mesures prises au niveau des Comores depuis que de l’épidémie de la Peste sévit dans l’ile voisine de MADAGASCAR.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le Coordinateur du Système des Nations-Unies, OMS, Unicef, Afd, Ambassade de France, Consulat honoraire de MADAGASCAR, Croissant-rouge Comorien, Services de Santé Militaire, AND et bien d’autres étaient tous présents pour être informé du plan de préparation a l’épidémie de Peste en Union des Comores. 
Les Ministère des transports, Sécurité intérieure, production ainsi que madame la Commissaire à la Santé de l’île de Ngazidja Maissara Adam étaient aussi présents.

« Les dispositions ont été prises des deux côtés (MADAGASCAR-COMORES), afin que la maladie ne soit pas exporté », a expliqué le Consul Honoraire Malagasy. D’après lui, les écoles vont ouvrir des la semaine prochaine dans la grande île puisque la situation commence à être maîtrisé et les autorités malgaches continueront à collaborer avec les Comores pour faire barrage à l’épidémie.
Les Partenaires de la Santé Mobilisés
« L’objet de la rencontre était de démontrer aux partenaires ce qui a été fait jusqu’à ce jour et de discuter sur ce qui reste à faire pour que notre pays puisse mieux être préparé à riposter », a souligné Dr. Rashid Fatma. Pour la Ministre comorienne de la Santé, « il faut absolument que la population soit sensibilisé pour qu »elle comprenne comment nous luttons contre cette épidémie. Il n’y a pas de Peste aux Comores et nous ne menagerons aucun effort pour faire barrage à cette maladie », a renchéri Dr. Fatma. 
Des recommandations ont été apportées dans le but d’améliorer le plan de prévention et de riposte déjà en place lors des échanges. Tous les partenaires ont félicité la mise en place d’un Comité multisectoriel de prévention et de riposte contre la Peste. 

« Le travail sur le terrain va être renforcé. Le croissant rouge continue la sensibilisation. Le calme doit être total et ne pas céder à la panique provoquée par les rumeurs des réseaux sociaux », a fait savoir un Conseiller du Ministère de la santé. 
Le Ministère de la santé 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*