Face au problème de la malnutrition chez les enfants il faut renforcer la Communication pour le changement de comportement

Selon l’EDS-MICS 2012, 30% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique et 11% de malnutrition aigüe. Quant aux pratiques alimentaires, seulement 12% des enfants sont allaités exclusivement au sein pendant les six mois après la naissance et 6% des enfants âgés de 6 à 23 mois sont nourris convenablement.
La situation de la malnutrition des enfants aux Comores est préoccupante et cela malgré les nombreuses activités mises en place pour lutter contre ce fléau. Les campagnes de dépistage de la malnutrition, l’installation des Centres de Récupération et d’Education Nutritionnelle Intensive (CRENI) et des Centres de Récupération Nutritionnelle Ambulatoire pour la Malnutrition Sévère (CRENAS) dans l’ensemble du pays et la distribution des intrants pour le traitement ambulatoire ne suffisent pas à redresser la situation.
Il faut aussi œuvrer pour le changement de comportement et des habitudes alimentaires dangereuses pour la santé.

La DSF en partenariat avec la JICA vont mettre en place des activités de renforcement de l’Information-Education-Communication pour le Changement de Comportement en faveur de l’individu, de la famille et de la communauté. Une bonne communication permet de résoudre les problèmes de nutrition en donnant des informations pratiques aux ménages et encourageant des comportements plus favorables. Cette campagne sera assurée par les Agents de Santé Communautaire et les professionnels de santé.

Hayba fm

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*