En ce moment

Fahmi explique son choix de soutenir Azali

Il n’est un secret de peronne. Sans le soutien de l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi et son ami Fahmi Said Ibrahim, Azali ne serait pas élu président des Comores en 2016. Sur les 3 candidats qui étaient en lice pour le deuxième tour des présidentielles de 2016, Fahmi a conseillé Sambi de soutenir Azali Assoumani bien que Salami et Mahmoud Elarif avaient déjà entamé une coalition avec lui : « je ne suis pas un marabout. On s’est opposé à Mamadou ( candidat du régime à l’époque) pendant 5 ans. C’est à cause de Mouigni Baraka que Ibrahim Soule n’est pas élu président de l’assemblée nationale en 2015, il avait trahi le JUWA. Le seul choix qui nous paraissait logique est de soutenir Azali Assoumani », Fahmi Said Ibrahim.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*