fahmi-ibrahim.png

fahmi-ibrahim.png

1 commentaire sur fahmi-ibrahim.png

  1. La refondation de la justice comorienne.
    Un ministre de la justice n’est autre que le veilleur du ministère public. On peut avoir la bonne volonté pour rendre la justice plus efficace et plus adaptée à l’évolution du monde dans lequel nous vivons.il faut noter que la justice est une institution en lien avec d’autres, elles aussi doivent être revues. C’est le cas du parlement, seul endroit où les lois doivent être accouchées. Il faut revoir aussi le ministère de l’intérieur avec leurs enquêteurs. Si ces deux institutions sont signes de leur nom, en ce moment, vous attaquerez le gros morceaux qui sont les juges. Ces derniers devront être soumis une formation rigoureuse. Outre, ils doivent être soumis à régime spécial afin de pouvoir travailler sans contrainte. Et si, l’exécutif met la pression et s’immisce sur les décisions judiciaires,en protégeant les leur, la gabegie s’installera sans aucun doute. C’est le cas d’une enquête de flagrance, alors ça aurait dû être une enquête préliminaire. C’est ainsi qu’aujourd’hui nous assistons à une enquête de flagrance,alors que c’est une préliminaire car elle concerne les passeports vendus. Vous n’osez pas aller plus loin de peur que vos amis puissent être inculpés.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*