Fahmi le candidat de la France ?

wpid-screenshot_2016-01-26-08-53-23-1.png

Le Vendredi 1er janvier, Fahmi a obtenu le soutien officiel de l’ancien président Sambi et du JUWA. Sa candidature a été déposé comme un choix de remplacement si la cour constitutionnelle rejetée celle du président Sambi.

image

Une chose est certaine aux Comores l’improbable est totalement possible. Les deux hommes ne se ressemblent en rien, et n’ont certainement pas la même vision. La politique étrangère comorienne a durant le mandat du président Sambi été plus axé vers les pays arabes. Cependant, Fahmi noue des relations étroites avec l’occident.

Dès 2009, un article pose la question sur les relations proches entre Fahmi et la France.

On y parle notamment de ses amitiés avec les différents personnels de l’ambassade française, et en particulier l’ambassadeur Job avec qu’il partageait une même passion pour les jeunes filles et l’alcool.

Nous apprenons que ce même Fahmi qui jusqu’à maintenant se contentait de faire entrer chez lui des jeunes filles se voit aller voler la femme d’une autre personne et casser son mariage à Ikoni. Le pauvre mari s’était obligé de quitter les lieux et il s’est réfugié à Mayotte.

Dans les articles que vous avez pu lire les mois précédents, son ancien ami Said Hilali expose notamment comment Fahmi est très proche des diplomates français. Il a toujours été l’ami des ambassadeurs en Union des Comores.

image

Il est depuis l’annulation de la candidature du président Sambi en France. Fahmi aurait souhaité prolonger son séjour afin de collecter de l’argent pour financer sa campagne. En effet, c’est assez surprenant que l’ancien leader du PEC, qui est l’invité surprise de cette élection reste en France au lieu d’être de débuter sa campagne en Grande Comore.

Ses amis murmurent que le députe d’Itsandra attendait des sommes importantes de ses amis proches des réseaux français. Il n’est donc pas rentré aux Comores en même temps que le président Sambi, afin d’être sûr d’avoir collecter tous les fonds nécessaires. Il va débuter sa campagne demain, avec il se murmure des moyens lui permettant d’être aussi compétitif que les deux candidats du pouvoir.

Fahmi n’a jamais réellement souhaité récupérer Mayotte, il a toujours œuvré sous les ordres de ses amis français. Demain président, comment peut t’il défendre nos intérêts ?

Nasser Ali

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*