Fahmi rejette la décision des grands Founfis sur l’interdiction du clip « Iyo yirémoi »

Le ministre de la justice Fahmi Said Ibrahim a réagi après la décision des grands Foundis qui s’étaient réunis à l’hôtel Retaj pour protester contre la diffusion de la chanson « Iyo yirémoi » dans les stations Comoriennes. Dans ce point de presse, les ulémas comoriens ont vivement dénoncé la diffusion de la chanson ‘‘Yiyo Yirémoi’’, jugée attentatoire aux bonnes mœurs et contraire aux préceptes de l’islam. Ce tube de l’artiste mahorais Ali Combo fait aujourd’hui le buzz sur les réseaux sociaux et les stations de radio.

« La Fatwa ne fait pas partie de l’ordonnancement juridique de notre pays. Nous ne sommes pas en Iran ni en Arabie Saoudite. Il n’y a pas à prendre des fatwas » a déclaré le ministre des affaires islamiques, Fahmi Said Ibrahim. Le ministre appelle les Ulémas à respecter le droit et à faire appel à la justice en cas de besoin. 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*